Le symbole des apôtres sur le bout des doigts

La récitation du symbole des apôtres se fait en comptant sur les doigts. Explications par Pierre Perrier.

Regardez la vidéo de cette récitation (par le P. Fr. Guigain) +

Etude sur le Credo-Symbole des Apôtres en araméen

______7 textes PDF à la suite :
texte traditionnel chaldéen
idem translittéré
idem en traduction
– texte restitué en araméen
idem translittéré
idem en traduction
idem en écriture d’époque
Symbole des Apôtres restitué selon l’araméen (essai de synthèse) (PDF)

_____Mettez les deux mains face à face et utilisez les doigts de la main comme pour monter une gamme sur un piano ou plutôt un orgue en tapotant des notes longues.

_____Vous avez du remarquer que le symbole est formé de deux fois cinq petgames à double détente (en tout vingt petits membres de phrases de 6 à 9 pieds groupés deux à deux dans la complémentation sur chaque doigt de chaque main) ; ainsi le Symbole a trois niveau d’échos interne sur chaque doigt, dans la succession d’un parcours sur chaque main  (dans le trajet qui va du Père au Fils à la Nativité et à la Passion-Résurrection et dans le mouvement de suivi de la Naissance du Temps de l’Eglise du Père au Fils attendu au développement de son Corps Eglise par l’Esprit-Saint l’alliance de communion jusqu’à la résurrection pour la vie Eternelle)

_____Pour assurer le suivi il faut successivement prendre la main droite et monter la gamme sur la main gauche comme clavier fixe doigt après doigt, puis inverser en maintenant fixe la main droite et pianotant des doigts de la main gauche montant à son tour la gamme. On peut se contenter d’une légère pression et commencer par une seule pression soit dix en tout en deux montées de gamme, puis adopter une double pression par doigt pour détailler les vingt propositions de foi, alors seront progressivement corporalisés-incarnés sur chaque doigt les vérités de foi et leurs complémentations en un ensemble aussi nécessaire qu’une main pour complémenter une autre.

_____Cette récitation décomptée divinement inspirée aux douze apôtres autour de Marie en 34 sur les doigts n’a aucune absolument aucune équivalence de simplicité et de profondeur dans aucune religion humaine (ou « humanisée » par réduction d’un peu à bien peu et syncrétisme avec le « monde ») et comprend l’essentiel de notre foi dans la concision de l’araméen original, donc de ce que nous pouvons méditer sans risque d’enfermement car elle est un collier-compteur qui invite à méditer les colliers des apôtres dont elle est en quelque sorte le résumé, ou l’ouverture comme celle d’une Symphonie.
_____Bien que la formulation de Nicée-Constantinople semble plus précise contre les hérésies, elle fait appel à des notions gréco-latines utiles vis-à-vis des hérésies répandues dans le monde gréco-latin comme l’arianisme ou les gnosticismes. Plus tard, elle ne se révélait guère efficace contre l’Islam, ce qui fait que les Evêques de Perse ajoutèrent une défense contre l’inspiration divine du Coran (que les musulmans contrèrent par le dogme du Coran incréé, éternel auprès de Dieu). Auparavant, en Chine, les Evêques recevant le Crédo de Nicée en 353 y ajoutèrent une défense contre la réincarnation et les techniques corporelles orientales.

Pierre Perrier

Partager cet article

One thought on “Le symbole des apôtres sur le bout des doigts

  • 18 octobre 2014 at 23 h 18 min
    Permalink

    Bonjour !
    Les liens vers les documents PDF dans cet article pointent vers un contenu qui a disparu… Est-ce possible de les réintégrer?
    Merci !!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.