Traduction de Mtt sur l’araméen : nouvelle édition !

Guigain récitation St Matthieu______Voici la nouvelle édition, revue et augmentée, de l’évangile de St Matthieu traduit sur le texte araméen de la Peshitta, l’unique version canonique des Églises de l’Orient. Des précisions se sont révélées nécessaires pour coller mieux encore aux structures orales du texte (indiquées dans les vieux manuscrits) et aux attentes des pratiquants de l’oralité !
La récitation orale de la Nouvelle Alliance selon Saint Matthieuprésentée par le P. Frédéric Guigain

Editions Cariscript

________Après le riche commentaire mot à mot du sermon de la Montagne, dû aux soins de Mgr Alichoran, vicaire à Paris du patriarcat chaldéen de Bagdad (qui fut extrait d’une traduction intégrale restée inédite), après une première édition, après qu’entretemps la Peshitta ait intéressé un autre traducteur, une nouvelle édition de l’évangile de Mtt bilatéralisé et organisé pour et selon la récitation, s’est avérée nécessaire ; elle intègre des améliorations par rapport à l’édition de 2012.
_
________Aussi cette traduction revue se présente-t-elle comme l’aboutissement d’un vaste effort de restauration de la Bonne Nouvelle, saisie dans son contexte original et vivant.

______Outre la saveur particulière du lexique araméen, elle rétablit le décompte mnémotechnique de la Parole de Dieu en colliers didactiques, et replace la composition de Celle-ci, tant du point de vue historique que scripturaire, dans le cadre liturgique et synagogal qui y a présidé comme son origine et sa fin.

 

 

Partager cet article

3 thoughts on “Traduction de Mtt sur l’araméen : nouvelle édition !

  • 31 mars 2012 at 16 h 52 min
    Permalink

    Merci pour ce fantastique ouvrage!
    La traduction fait état de choix qui ne sont pas forcément compréhensibles pour le non-initié… Le père Guigain ne songerait-il pas à publier, sous une forme ou sous une autre, un commentaire de sa traduction ?
    (il y en a déjà une partie dans son précédent ouvrage)

    Merci !

    Reply
  • 9 juin 2017 at 12 h 12 min
    Permalink

    Dans « la proclamation synagogale des Evangiles », vous indiquez que le passage de Mt 16.24-28 fait référence à la fête des tentes, avec la « signation par le Taw ». Que signifie ce rituel? Est-ce le geste d’acclamation avec le loulav ? Comment était célébrée la fête des Tentes par les premiers chrétiens, quelle signification avait cette fête pour eux ? Comment ont-ils interprété la signation par le Taw?
    Merci, quelle mine ! Sylvie

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.