Mgr Ghabroian, nouveau Patriarche des Arméniens catholiques

Ghabroian Mgr Grégoire Ghabroyan, que nous avions eu la joie de recevoir en diverses occasions lors de rencontres EEChO, a été choisi  comme nouveau Patriarche de l’Eglise Arménienne Catholique. Il était éparche émérite de l’Eparche (Diocèse) Sainte-Croix de Paris.
Il a choisi le nom de Pierre XX et devient ainsi le vingtième Patriarche de Cilicie des Arméniens catholiques. La cérémonie d’intronisation est prévue le 9 août au Liban, au couvent de Bzoummar qui est le siège du patriarcat arménien-catholique.
Tous nos voeux et nos prières accompagnent le nouveau Patriarche, dans une situation particulièrement dramatique en Syrie où les Arméniens ont subi de terribles attaques de la part des islamistes. Tous les Arméniens de France ont des membres de leur famille ou des connaissances qui ont été tués ou qui ont dû se réfugier au cours de ces derniers mois.

Mgr Grégoire Ghabroyan est né le 14 novembre 1934 à Alep en Syrie. Il a débuté ses études au séminaire de Bzoummar auprès du Collège des frères maristes à Jounieh, avant de rejoindre le Collège pontifical arménien à Rome. Il sera ensuite diplômé en Philosophie et en théologie à l’Université pontificale Grégorienne.

Ordonné le 28 mars 1959, il est nommé préfet des études au séminaire de Bzoummar l’année suivante. De 1962 à 1969, il occupe le poste de recteur de l’Institut Mesrobian au Liban, avant de devenir recteur du séminaire de Bzoummar jusqu’en 1975. En 1976, il est nommé éparche des Arméniens catholiques de l’éparchie de la Sainte Croix de Paris, en France. Il a été ordonné évêque par le patriarche Pierre XVII, le 13 février 1977 au Liban.

Le synode des évêques arméniens-catholiques était réuni depuis le 14 juillet dernier au couvent de Bzoummar pour élire un successeur au patriarche Nersès Bedros XIX Tarmouni, décédé le 25 juin dernier à l’âge de 75 ans. C’est Mgr Ghabroyan qui présidait le synode, conformément au code de droit canon des Églises orientales, étant le plus ancien des évêques membres du synode permanent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *