Manuel de soureth (araméen moderne) : il est paru

Poizat Parlons sourethLe samedi 7 mai, le Pr Bruno Poizat a présenté à la communauté chaldéenne de Sarcelles son nouveau manuel au format poche : « Parlons Soureth« , édition L’Harmattan, avril 2016, 18 euros

 L’araméen est parlé dans les villages du nord de l’Iraq, de l’Est de la Syrie et de la Turquie, de l’Ouest de l’Iran, ou bien dans les banlieues nord de Paris et de Chicago. Ce livre est une initiation pratique à son principal dialecte employé aujourd’hui, le soureth, à son écriture ainsi qu’à la culture et la littérature de ceux qui l’emploient, connus sous le nom d’Assyro-Chaldéens. Ce manuel comprend des exercices avec corrigés, une grammaire et des lexiques.

Pour revoir l’émission diffusée sur France 2 consacrée à l’inauguration de l’église chaldéenne catholique Saint Jean d’Arnouville le 6 mars dernier : http://pluzz.francetv.fr/videos/chretiens_orientaux_foi_esperance_et_traditions.html

Vidéo de présentation de son livre par Bruno Poizat :

 

3 thoughts on “Manuel de soureth (araméen moderne) : il est paru

  • 29 mai 2016 at 4 h 32 min
    Permalink

    Bonjour,
    Un musulman me dit que Dieu en araméen se dit Allaha (ce qui est exact, variante Alloho) et que, comme Jésus parlait araméen, Allaha était le dieu de Jésus.
    Que les Chaldéens du Moyen-Orient prient Allaha est dérangeant pour les occidentaux, même si Allaha n’est pas Allah, mais en ce qui concerne Jésus je lui ai répondu qu’il était juif et que donc son dieu était Yahvé, Elohim, Adonay…
    Cependant, comme beaucoup de musulmans bornés, il ne veut pas sortir de son syllogisme.

    Reply
    • 29 mai 2016 at 7 h 32 min
      Permalink

      Allah est le nom de Dieu pour les chrétiens arabes depuis la Pentecôte (où ils sont mentionnés déjà : Actes 2:11).
      Il est borné en ceci qu’il croit à la légende des polythéistes mecquois, qui auraient conservé leur polythéisme malgré leurs contacts quotidiens avec des juifs et des chrétiens (à supposer que ces Mecquois aient jamais existé avant les années 660). Et cela précisément jusqu’à Mahomet !
      En fait, cette légende du polythéisme à laquelle plus aucun chercheur sérieux ne croit aujourd’hui n’a été inventée que pour donner un cadre à la légende de la Révélation venant intégralement de dieu et donc ne devant rien à l’environnement (d’où la légende du polythéisme).
      La réalité historique, c’est que Mahomet n’a rien annoncé, hormis que le Messie Jésus allait redescendre bientôt sur la terre, dès que ses amis judéo-nazaréens en auraient établi les conditions minimales : voir ce site.

      Reply
  • 18 juin 2016 at 12 h 57 min
    Permalink

    Réponse à Joseph Grillet.
    Les arabes chrétiens prient bien « Allah », et nous qui fréquentons les églises catholiques d’Orient, et de plus à Paris depuis 130 ans, utilisons aussi le mot « Allah ». A Paris, les liturgies sont mélangées de français, d’arabe, de grec. Nos frères d’Orient prient ainsi, ce sont nos racines !!
    Rien n’est incompatible. c’est comme une facette d’un diamant qui est taillé. Chacun sa facette. Il y a assez de divisions, n’en créons pas de supplémentaires ! Dieu est grand et Il reçoit nos prières, quelque soit le nom invoqué.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *