Recensions à thèmes variés

  • La Sainte Famille en Egypte (Revues de l’Association Le Monde Copte) Ashraf et Bernadette SADEK
  • Le Maroc face à l’islamisme Lhoussain Azergui
  • Qumrân et les Esséniens L’éclatement d’un dogme PAUL André

  • Quand la France préférait les taliban Massoud in memoriam Françoise CAUSSE
  • La voie du désir Selon le mythe d’Eros et Psychée du conte d’Apulée dans les Métamorphoses ou l’Ane d’or Jean-François FROGER
  • Les Sources du muwassah andalou & Traité sur le zagal Du chant mésopotamien antique au chant « arabo-andalou » Nicolas Michel
  • Le Livre Noir de la « démocratie » militariste en Turquie Dogan Özgüden
  • Journal de déportation (1869-1925) Yervant Odian
  • Le Suaire de Jésus le Nararéen Frale Barbara
  • Le génocide voilé Enquête historique Tidiane N’Diaye
  • La science en otage Comment certains industriels, écologistes, fondamentalistes et matérialistes nous manipulent Jean Staune
  • Jesus in Beijing: How Christianity Is Changing the Global Balance of Power (Comment le christianisme est en train de changer la Chine et l’équilibre mondial) David Aikman
    _________________________________
Trilogie : La Sainte Famille en Egypte
Ashraf et Bernadette SADEK
2011, Revues n° 34, 35 et 36 Editions du Monde Copte

Les n° 34 et suivants de la revue Le Monde Copte sont des ouvrages qui font le point à propos de ce que l’on connait dorénavant sur le séjour de la Sainte Famille en Egypte.

La compilation de ces connaissances est le résultat du travail de notre ami Ashraf Sadek et de son épouse Bernadette. Il rétablit la réalité, oubliée en Occident, du séjour de la Sainte Famille en Egypte. Bien que le niveau d’exigence scientifique et historique soit très haut, sa lecture est tout fait plaisante, jamais rébarbative.

Le premier numéro, L’entrée du Christ en Egypte, est le fruit de 10 années de travail dans l’analyse scientifique, les textes et les documents archéologiques.
Le second numéro présente Les lieux de l’itinéraire de la Sainte Famille.
Le troisième (en collaboration avec Marie-Gabrielle Leblanc) nous fait découvrir les traditions littéraires et artistiques d’Orient sur l’Entrée en Egypte, et celles d’Occident sur la Fuite en Egypte.
L
a somme des recherches et la publication pour la première fois de découvertes archéologiques en fait une première mondiale.

Les auteurs : Ashraf Sadek est diacre de l’Eglise copte orthodoxe, égyptologue, et directeur de la revue Le Monde Copte. Son épouse Bernadette, universitaire, est rédacteur en chef de la revue Le Monde Copte.
______________________

Le Maroc face à l’islamisme
Lhoussain Azergui
Décembre 2010 Editions Edilivre.com

Présentation de l’éditeur :

Vendredi 16 mai 2003, le Maroc découvre avec effroi l’horreur des attentats kamikazes. Ce jour là, 11 terroristes se font exploser presque simultanément au coeur de Casablanca, provoquant la mort de 45 personnes et plusieurs dizaines de blessés. Ces attaques qui seront suivies par plusieurs autres ont fait voler en éclat la thèse de « l’exception marocaine ». Le Maroc d’avant le 16 mai 2003 était présenté comme un havre de paix et de tolérance. Le pays était en réalité rongé par l’islamisme radical, fruit de décennies d’arabisation de l’enseignement, de réislamisation à outrance et de politiques gouvernementales hâtives et irresponsables. Affecté par une grave crise socio-économique, le pays fait toujours face à une poussée inquiétante des groupes islamistes violents. La société a été gagnée par une fièvre de religiosité. Cette situation est exacerbée par l’analphabétisme, le chômage chronique et la situation économique morose.

Ce livre revient sur les origines de l’islamisme politique au Maroc. Il explique comment ce pays est devenu au fil des années, l’un des plus grands exportateurs de terroristes au monde.

“L’islamisme s’est développé grâce à l’appui des autorités marocaines dans les années 70. En encourageant l’émergence de mouvements islamistes, elles voulaient damer le pion aux groupes d’extrême gauche radicale. On a fermé les départements de philosophie ou de sciences humaines dans les universités et introduit l’enseignement islamique dans les écoles.”

___Né au Maroc en 1975, Lhoussain Azergui est journaliste indépendant et auteur en langue amazighe (berbère). Juriste de formation, il a travaillé pendant plusieurs années pour une agence de presse internationale. Il a reçu en juin 2008 le prix de la Résistance Matoub Lounès pour son combat en faveur des droits politiques et culturels du peuple amazigh et contre l’intégrisme religieux. Il a été classé la même année par le magazine francophone Tel Quel parmi « les 100 qui font bouger le Maroc ». Il vit au nord de la France.

___________________________

PAUL André, Qumrân et les Esséniens
L’éclatement d’un dogme
Editions du Cerf, mai 2008.

________Ce livre apporte une confirmation de ce que Le messie et son prophète avait déjà montré. Mais l’auteur ne sort pas complètement des postulats « dogmatiques » (en bon français : des suppositions jamais démontrées), il s’en faut de beaucoup.


________Pour plus d’infos, lisez l’article « l’éclatement du dogme des esséniens » (l’expression est d’André PAUL) sur le site :
lemessieetsonprophete.com

________ Présentation de l’éditeur :

________Il y a soixante ans, on prenait connaissance des premiers manuscrits « de la mer Morte ». Quelque neuf cents autres devaient être découverts ensuite dans onze grottes autour du site de Qumrân. L’édition intégrale des documents n’est achevée que depuis 2002. Aujourd’hui, c’est l’heure du recul et du bilan des recherches et hypothèses. Et voilà l’objet de ce livre, destiné à des non-spécialistes.

________André Paul retrace l’histoire des découvertes et de la publication des manuscrits. Il propose le catalogue raisonné des rouleaux et des fragments, mettant en lumière leur diversité doctrinale et littéraire. Il fait pénétrer son lecteur dans les rouages complexes de la société judaïque à la veille de ses grandes mutations et de ses irréversibles ruptures. On perçoit en gestation le christianisme – celui de Jésus, celui de Paul – comme le judaïsme des rabbins ; le courant mystique qui mènera à la Kabbale s’y manifeste aussi ; bien plus, une gnose véritable y évolue sous des habits judaïques. Dans ce tableau, les Esséniens n’apparaissent guère ! La thèse essénienne de l’origine des manuscrits, élaborée hâtivement sur la base de sept écrits seulement, se trouve mise à mal, voire réduite à néant.

________L’auteur donne aussi la parole aux archéologues d’une « nouvelle vague », porteurs eux-mêmes de propositions dérangeantes pour le consensus acquis. Plaidant pour le désenclavement et la désacralisation du site de Qumrân, ils contribuent aussi à faire voler en éclats le dogme « essénien ».

________________

Françoise CAUSSE,
Quand la France préférait les taliban. Massoud in memoriam
Editions de Paris, 2004.

_ Paru en 2004, ce livre est passé trop inaperçu, comme c’est souvent le cas de ce qui dérange.

_ Toujours d’actualité, il illustre la collusion de gouvernements et de beaucoup de media occidentaux avec l’islam des Taliban, qui ont fait régner la misère et la terreur sur le pays afghan jusqu’en 2001, et qui continuent à en dominer une partie en collaboration avec le Pakistan (en tout cas avec ses services secrets et des éléments de l’armée). Ceci explique que les troupes occidentales sur place en Afghanistan piétinent. Car l’argent qui manque tant au gouvernement de Kaboul ne manque pas aux Taliban, qui ont récolté jusqu’à 77% du pavot produit dans le monde et qui continuent à le faire. Leurs troupes sont payées trois fois plus que les soldats gouvernementaux, ce qui n’augure pas de la fin du conflit. Une nouvelle forme de collusion s’est fait jour entre pétrole, narco-trafic et islamisme, et atteint aujourd’hui de nombreux secteurs de l’activité mondiale. Beaucoup d’ONG, basées au Pakistan alors qu’elles pourraient l’être au Tadjikistan ou au Turkmenistan, sont amenées à entrer dans le jeu, d’autant plus que l’ambiguïté des gouvernements occidentaux à l’égard du Pakistan ne les aide en rien à préserver leur indépendance. Ce phénomène global est relativement nouveau et surtout inquiétant.

___L‘auteur vu par l’éditeur :
__Françoise Causse, née à Paris, qui a été rédactrice en chef de la revue Maintenant, est aujourd’hui reporter indépendante : elle a notamment couvert la rétrocession de Hong Kong à la Chine et a séjourné à plusieurs reprises en Afghanistan. En septembre 2001, elle a croisé et filmé les assassins du commandant Massoud, juste avant l’attentat.

________________________

La voie du désir
Selon le mythe d’Eros et Psychée du conte d’Apulée dans les Métamorphoses ou l’Ane d’or.
Jean-François FROGER

Editions Ad Verbum

____La voie du désir selon le mythe d’Eros et Psyché est le cinquième ouvrage de Jean-François FROGER.
___L‘ouvrage aborde un ancien mythe grec qui traite, à travers le style d’un conte, du problème du désir (Cupidon-Eros) et de l’âme (Psyché). Le conte nous est parvenu par la tradition romanesque d’Apulée, auteur latin du Iie siècle. Pour étudier avec précision les images du mythe, véhiculées par le conte, il fallait disposer d’une traduction nouvelle, dont le souci ne fût pas d’abord littéraire mais sémiotique ; c’est pourquoi on s’appuie ici sur la traduction de Bernard VERTEN qui y a apporté toute l’érudition et la précision nécessaires.
___L‘ouvrage traite de l’éveil de la vie psychique profonde à l’amour de l’Amour, au désir du Désir.
___L‘interprétation de toutes ces figures est une introduction au travail intérieur qui conduit de la beauté à l’amour.
___La voie du désir est aussi la voie de la métamorphose de la beauté visible en la réalité qu’elle symbolise.

________Jean-François FROGER est chercheur en anthropologie et exégète.
________Bernard VERTEN est professeur agrégé de lettres classiques.

_______________________________

Les Sources du muwassah andalou & Traité sur le zagal
Du chant mésopotamien antique au chant « arabo-andalou »
Nicolas Michel

Edition Publibook, juin 2010
Diffusion : Decitre.com

________Présentation de l’éditeur :

____Forme littéraire et poétique qui s’affirme dans l’Andalousie arabo-musulmane, le muwaššah est un genre aux origines orales et chantées mais toujours nébuleuses.
___ Afin de lever le voile sur ses racines obscures, Michel Nicolas, docteur en langues sémitiques comparées et en histoire des religions, entame avec cet ouvrage une véritable archéologie du muwaššah andalou, convoquant à cette occasion des méthodes de recherche et d’investigation diverses, telles que l’étymologie, l’histoire, la philologie, la poétique et la linguistique. Des axes divers mais aux interactions éclairantes qui permettent enfin de mettre à jour les lacunes scientifiques et de mettre un terme aux spéculations stériles qui entouraient la connaissance de l’histoire de cette forme poétique.
___Cet essai analyse le mécanisme des deux métriques: celle dite « quantitative » de la poésie arabe traditionnelle, et la métrique du muwašša? qui est en fait syllabique. De plus, sur le plan linguistique arabe, se trouvent élucidées nombre de questions restées énigmatiques des siècles durant. Origines et postérité du muwašša? andalou : tels sont les thèmes abordés et explorés par cet ouvrage scientifique et savant qui ne recule pas devant la controverse et la critique, et apporte enfin des réponses solides aux questionnements qui planaient encore sur l’histoire de cette forme poétique et de cet art vocal de rythme lent et d’inspiration souvent mystique .
___Dans ces pages où l’analyse se fait intransigeante et s’appuie sur un réseau plus que solide d’indices et de déductions, Michel Nicolas mène une étude génétique plus qu’intelligente… En effet, riche de connaissances et de précisions, cet essai nous initie aux arcanes de la trop méconnue, voire mésestimée, musique dite “arabo-andalouse”.
___Ayant suivi la plus grande partie de ses études à la prestigieuse Université parisienne de la Sorbonne, Michel Nicolas est à la fois doctorant en Histoire des religions et en Langues sémitiques comparées et diplômé de l’Ecole pratique des Hautes Etudes-Sorbonne. Il est également titulaire d’un DEA de philosophie de la Sorbonne et d’un diplôme d’hébreu biblique obtenu à l’Ecole de Langues orientales anciennes de l’Institut catholique de Paris.

____________________________

Le Livre Noir de la « démocratie » militariste en Turquie
Dogan Özgüden

Editions Info-türk Publications

________Présentation de l’éditeur :
___Le 12 septembre 2010 marque le 30e anniversaire noir du coup d’Etat militaire de 1980, nouvelle phase d’un processus de militarisation dans tous les domaines du pays.  Il s’agit également de la date d’un référendum portant sur la révision partielle de la Constitution imposée par la junte militaire il y a 28 ans.

____Quelle que soit l’issue de ce référendum, cette constitution militariste reste toujours en vigueur avec ses articles fascistes et racistes imposant la supériorité de la race turque et niant les droits ____Déjà en 1986, Info-Türk avait publié le « Black Book on the Militarist ‘Democracy’ in Turkey », écrit par son rédacteur en chef Do?an Özgüden, afin de dévoiler les crimes commis par la junte militaire contre l’humanité et le caractère fasciste de la « démocratie » militariste imposée par la constitution de 1982.

____A l’occasion du 30e anniversaire du coup d’Etat, Info-Türk tient à publier en français ce document  historique, traduit par Bahar Kimyongür, avec une nouvelle préface d’Özgüden démontrant qu’une véritable démocratisation ne peut se réaliser qu’avec une suppression totale de la Constitution de 1982 et non par quelques changements cosmétiques.

______________________________

Journal de déportation
Yervant Odian (1869-1925)

Editions Parenthèses, 2010- 24€ – 442 pages

Traduit de l’arménien par Léon Ketcheyan. En vente ici
________Septembre 1915, Istanbul. Un soir, on frappe à la porte : “Yervant Odian est-il là ?” Dès lors, l’implacable organisation génocidaire turque va l’entraîner sur les routes et dans les sinistres camps du désert syrien.
________Au sein des colonnes de déportés, il rejoint le destin de ses compatriotes arméniens, bien que se considérant presque comme un « privilégié », en raison de son statut d’écrivain reconnu. Immergé dans un quotidien de tortures, glacé d’horreur devant les situations d’humiliation, les impitoyables persécutions que subissent les déportés et, pour finir, les exécutions et l’extermination, un rare instinct de survie préserve Yervant Odian. L’écrivain satirique et journaliste, survivant à ces « années maudites », revient à Istanbul en 1918 au terme d’un long voyage en enfer. Il sera l’un des rares écrivains arméniens à s’y consacrer au lendemain du génocide. De ce travail de mémoire résulte un récit à la fois distancié, précis et dépouillé, pour surtout « être fidèle à la réalité, n’altérer en rien les faits, n’en exagérer aucun ».

_______________________________

Le Suaire de Jésus le Nararéen
Frale Barbara

Edizioni del Mulino, Bologna, 2010.
En vente ici

________Chercheuse dans les archives vaticanes et auteur de plusieurs livres résultant de ses découvertes, Barabara Frale livre ici au public le fruit d’une compilation de divers chercheurs à propos de marques chimiques laissées sur le Linceul de Turin, sans doute par l’encre du papyrus qui avait dû être posé dessus (et qui était destiné à aider à identifier le corps un an plus tard)

« Dans la 16e année du règne de Tibère (soit en l’an 30), Jésus de Nazareth, mort à la neuvième heure, après avoir été condamné à mort par un tribunal romain et après avoir été reconnu coupable par les autorités juives, a été enterré avec l’obligation de rendre son corps à sa famille après une année. »

___Barbara Frale, historienne italienne, médiéviste et paléographe, travaille depuis des années aux archives secrètes du Vatican.
____Grande spécialiste des Templiers, elle a été amenée à s’intéresser au Suaire lorsqu’elle a identifié celui-ci comme étant  » la mystérieuse idole  » qu’adoraient les Templiers.

____________________________

Le génocide voilé. Enquête historique
Tidiane N’Diaye

Gallimard, 2008
En vente ici

La traite négrière arabo-musulmane du VIIème au XX ème siècle

___Ce livre, sorti en janvier 2008, est à recommander de toute urgence.

___L‘auteur est cadre de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) et professeur à Sup-De-Co-Caraïbes, Tidiane N’Diaye :

___La traite négrière pratiquée par les nations occidentales est connue de tous. Cependant, historiquement ce crime contre l’humanité est une invention du monde arabo-musulman. Ce sont les Arabes, Berbères, Turcs, Persans entre autres, qui sont à l’origine de cette infamie et l’ont pratiquée en grand. Bien avant l’arrivée des Européens les Arabo-musulmans ont razzié les peuples noirs pendant près de mille ans, avant de continuer du XIXe au XXe siècle, longtemps après les abolitions occidentales (et encore au Soudan au XXIe siècle). Aussi, la stagnation démographique, les misères, la pauvreté et les retards de développement actuels du continent noir, ne sont pas le seul fait des conséquences du commerce triangulaire, comme bien des personnes se l’imaginent, loin de là ! De nombreux auteurs ont cependant donné dans une approche militante de l’histoire, en restreignant leur champ de prospection à la seule traite atlantique générée par les Européens. Ceci au nom d’une certaine solidarité religieuse, que nous qualifions de « syndrome de Stockholm africain. »

____Pourtant il suffit d’observer la dynamique diaspora noire – descendante des 9 millions de déportés africains –, qui s’est formée dans le Nouveau Monde pour reconnaître, que la destruction programmée des peuples noirs au sens d’un génocide n’y est pas prouvée. Alors que la déportation des Africains en terres d’Islam, est comparable à un génocide, une véritable entreprise programmée comme une sorte « d’extinction ethnique par castration. » La plupart des 17 millions d’Africains importés dans le monde arabo-musulman et transformés en eunuques, ont presque tous disparu. Les razziés, capturés pour la plupart d’entre eux au Darfour et en Mauritanie, étaient contraints de traverser le désert à pied pour rejoindre le Maghreb, et l’on peut estimer que les trois-quarts d’entre eux ne survivaient pas : encore aujourd’hui, les pistes suivies par les captifs sont jalonnées par une longue ligne d’ossements humains et de débris de tissus…

____Cependant, cette traite négrière a été minimisée, et continue à l’être, contrairement à la traite occidentale vers l’Amérique. Pourquoi ? Parce que seule la conversion à l’islam permettait d’échapper à l’esclavage, la majeure partie de l’Afrique est devenue musulmane, d’où une forme de fraternité entre le côté « blanc » et le côté « noir » du continent, et une volonté commune de « voiler » ce génocide. La personnalité de l’auteur, lui-même noir et musulman, aurait pu l’amener à maintenir le voile ; il a préféré s’en réclamer pour révéler sans détours une vérité qui va forcément déranger.

___A consulter :
________http://www.tidiane.net/ouvrages/nouveautes.htm
________http://www.dailymotion.com/video/x5sp7d_la-verite-sur-lesclavage-arabomusul_news Dans cette vidéo, Tidiane N’Diaye est interviewé sur son ouvrage.

_____________________________

La science en otage. Comment certains industriels, écologistes, fondamentalistes et matérialistes nous manipulent
Jean Staune

Presses de la Renaissance

________Réchauffement climatique, nucléaire, génétique, OGM, vaccins…: ces enjeux majeurs suscitent de vifs débats et déchaînent les passions.
________Industriels comme écologistes, fondamentalistes religieux comme matérialistes radicaux s’affrontent à grand renfort de chiffres et de faits  » scientifiquement prouvés  » pour imposer leur point de vue au plus grand nombre. Ce ne sont souvent que mensonges et manipulations à prétention scientifique. Ces nouvelles formes d’obscurantisme ne font que monopoliser le débat et alimenter la désinformation générale.
________Au terme d’une enquête minutieuse, Jean Staune démontre que ces forces a priori antagonistes développent en réalité des stratégies similaires. Les grands débats scientifiques sur le climat, l’énergie, la santé ou l’évolution de la vie se retrouvent ainsi pris en otage et les véritables enjeux masqués. Au-delà des controverses idéologiques, c’est bien de notre vie quotidienne et de notre santé qu’il s’agit.
________Un ouvrage essentiel pour que les citoyens puissent enfin effectuer en connaissance de cause des choix de société vitaux pour l’avenir. Des révélations qui changeront radicalement ce que nous croyons savoir de ces sujets.
________Egalement, voir la présentation par Luc Ferry ! Ou par Jean Staune lui-même.

_______________________

Jesus in Beijing: How Christianity Is Changing the Global Balance of Power
(Comment le christianisme est en train de changer la Chine et l’équilibre mondial)
David Aikman

Regnery Publishing Inc, 2006.
En vente ici

________L’auteur, qui a dirigé le bureau du magazine Time à Pékin pendant plus de vingt ans, et qui a écrit un livre à la gloire de Georges Bush, signe ici un livre à lire avec prudence, notamment quand il imagine que les USA s’opposent à l’Islam : il n’a probablement pas bien écouté Bush faire les louanges de l’Islam, ni remarqué le soutien apporté par les USA à l’islamisation.

________Dans les trente prochaines années, un tiers de la population chinoise, estime-t-il, pourrait devenir chrétienne. D’où l’idée que des chrétiens pourraient être aussi des leaders de la Chine. Il montre comment l’ « underground » chrétien a progressé en Chine et triomphé des cadres du Parti communiste chinois.

________Le livre débute par une confidence faite à un petit groupe de touristes américains par un chercheur de l’Académie chinoise :

« L’une des choses que l’on nous a demandés est de regarder qui avait fait le succès et en fait la prééminence mondiale de l’Occident. Nous avons étudié tout ce que nous pouvions sur le plan historique, politique, économique et culturel. D’abord, nous avons cru que c’était parce que vous aviez plus de fusils plus puissants que nous. Puis nous avons pensé que c’était parce que votre système politique était meilleur. Puis nous nous sommes intéressés à votre système économique . Mais dans les vingt dernières années, nous nous sommes rendus compte que le cœur de votre culture, c’est votre religion : le christianisme. Voici donc pourquoi l’Occident a été si puissant. La fondation morale chrétienne de la vie sociale et culturelle a été ce qui a rendu possible le capitalisme et ensuite la transition réussie à la démocratie. Nous n’avons aucun doute à ce sujet ».

________C’est historiquement exact. Il faudrait ajouter : la Chine redécouvre l’Evangile qu’elle a reçu en même temps que l’Occident.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.