Mgr Naameh – appel à l'aide (Syrie)

Appel de détresse de Monseigneur Silwanos Boutros Naameh
Destiné aux Institutions et Organisations humanitaires et religieuses dans le monde,
ainsi qu’aux personnes qui ont un rôle humanitaire et qui sont de bonne volonté.
Voir aussi l’appel du Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient,
Ignatius Zakka Iwas
, de l’Eglise Syrienne Orthodoxe Universelle,
pour la libération des 1500 otages chrétiens de Sadad

____Je vous adresse cet appel au nom des innocents parmi les hommes, les femmes et les enfants, les jeunes gens et les jeunes filles, qui se trouvent actuellement assiégés dans des zones inatteignables, car ils ne peuvent en sortir et que nous ne pouvons les rejoindre puisqu’il s’agit des villages de Sadad et Hofar dans la région de Qalamoun en Syrie. Nous vous l’adressons afin de vous demander de lancer des appels aux assiégeants qui interdisent la sortie à la population et pour qu’ils acceptent des pourparlers, en vue de faciliter le départ en toute sécurité de la population, par une quelconque direction, que ce soit vers le Couvent d’Al-Attieh ou en direction de la ville de Homs où nous viendrons les accueillir.
____Je supplie tous ceux qui ont les moyens d’atteindre les Organisations influentes dans le monde et ceux qui sont en contact avec des partis à même de faire pression sur les assiégeants et de parlementer avec eux, afin qu’ils facilitent la transmission de cette demande et la libération en toute sécurité, des populations prises en otages, et bien qu’à ce stade, la plupart d’entre-eux n’aient pas encore subit de sévices.
____Cela fait quatre jours que cette population est assiégée sans électricité et sans eau et sans moyens de communication ; elle ne dispose que de peu de nourriture alors que s’y trouve parmi eux, des enfants en manque de lait, et des malades qui ont besoin de médicaments.
____La population assiégée atteint le chiffre de 3000. Les assiégeants leur interdisent de sortir de leurs maisons ; au contraire, ils font pression sur eux pour qu’ils ne quittent pas leurs habitations, en dépit des pourparlers qui ont eu lieu avec eux.
____A toutes les Organisations, à tous les enfants de nos Eglises éparpillés à travers le monde, nous implorons aide et soutien actif. Aidez-nous et coopérez avec nous d’une manière adaptée et sans déclarations qui puissent affecter la sécurité des assiégés en particulier, et des résidents de la Syrie en général. Notre peuple ne l’oubliera pas.
____Je le redis en précisant notre bonne intention, pour ne pas risquer la sécurité de nos proches, diffusez cet appel sur vos blogs et vos sites, transmettez-le aux journaux, aux magazines et aux autres médias d’information. Adressez-le également à tous ceux qui pourraient jouer un rôle positif pour une solution adaptée dans le sens de leur libération.
____Et nous, dans notre mission, nous réitérons au nom de Dieu, notre appel aux assiégeants pour qu’ils aient pitié de ces innocents qui ne sont aucunement en cause dans cette tragédie, afin qu’ils les laissent sortir sains et saufs en leur réservant un bon traitement. Nous demandons à Dieu de donner à ces populations innocentes la patience, la force, l’espérance, le courage, la santé et la vigueur….Seigneur, Seigneur, Seigneur ne les abandonne pas.
Monseigneur Silwanos, Evêque syrien-orthodoxe
LES FAITS
Des milliers de jihadistes mercenaires continuent d’arriver de Turquie et se déplacent au gré de leurs objectifs : détruire, tuer puis s’en aller (parfois), ou ils en sont chassés. Après Ma’loula, ils viennent d’attaquer les villages chrétiens paisibles de Sadad et Hofar.
__Des dizaines de fusées « Hawn » sont tombées sur le village de Sqalbieh. Les quartiers chrétiens de Damas ont reçu plusieurs obus, notamment ceux de Qassa’ et de Bab-Touma.
__A Alep,  la route de Khanasser reliant la ville à Lattaquieh et Damas, a été ouverte à nouveau à une certaine circulation ; elle demeure toutefois dangereuse.
__A Alep toujours, l’électricité est souvent coupée car la Centrale électrique a été récemment  bombardée et les services de réparations ne parviennent pas, sur les lieux des dégâts, en raison de l’absence de sécurité.
__Le quartier arménien d’Alep a été occupé par l’armée de l’Etat islamique d’Iraq et du Levant.

Mardi 22 Octobre 2013 (21h) – De très violents affrontements ont eu lieu, au cours des trois dernières heures, dans le village de Sadad qui se trouve dans le « rif » de Homs, au sud-est de la ville (Lire l’article du Lundi 21 Octobre). Au cours des combats, on pouvait entendre, de façon très claire, les tirs d’artillerie. Actuellement un calme relatif prévaut avec des tirs par intermittence uniquement.
L’armée contrôlait toujours le côté de la gare tandis que les éléments armés tenait la zone s’étendant de al-Dellat en direction de al-Ain et al-Mouhin.
Dans la journée d’hier, les éléments armés s’étaient emparés des bâtiments publics notamment le centre de la police, d’un centre médical et du bureau de la poste.
Selon l’organe de presse, « la vérité », on compterait au moins trois martyrs parmi la population ; ils auraient refusé d’obéir aux injonctions des mercenaires dont le nombre s’élèverait à plus de mille hommes armés et répartis entre les membres du Front al-Nosra, les éléments de l’armée de l’Etat islamique de l’Iraq et du Levant et ceux des brigades al-Farouk. Ce sont ces mêmes forces qui ont attaqué, il y a à peine un mois, le village historique et chrétien de Maaloula aux abords de Damas.
Les rebelles ont pénétré Sadad de trois côtés, avec une trentaine de véhicules militaires surmontés de canons et de fusils mitrailleurs, avant de s’emparer des centres gouvernementaux, des établissements publics et de tuer un certain nombre d’agents de police et du personnel.
Un mouvement d’exode aurait commencé en direction de la route internationale reliant Homs à Damas, qui est distante du village de 15 kms. Un témoin a affirmé que les éléments armés étaient à la recherche de la maison du général de brigade à la retraite Mtanios Kyriakos Kassis, qui avait reçu l’Ordre du Héros de la République de la guerre d’Octobre 1973 ; ils cherchaient à l’enlever et le tuer; le général est aujourd’hui âgé de 70 ans.
Le même organe de presse, « la vérité » rapporte par ailleurs que les services de renseignements britanniques auraient empêché « l’Observatoire syriens des Droits de l’Homme », qui reçoit des subsides du Département d’Etat américain, de qualifier le village de Sadad de village chrétien car cela aboutirait à dresser l’opinion publique contre l’opposition syrienne.
Il est à noter que la ville est connue pour son importance historique et religieuse ; elle remonte au deuxième millénaire avant notre ère. Elle a été mentionnée plus d’une fois dans la Bible. Les sites archéologiques, civils et religieux qu’elle abrite revêtent un importance particulière pour le patrimoine culturel du peuple syrien.
La population de la ville de Sadad s’élève à environ dix milles personnes durant l’été et atteint le chiffre de trente milles avec l’afflux de migrants de l’intérieur et de l’extérieur.

Au vu et au su de ce que nous venons de publier ci-dessus en toute bonne foi, on peut se sentir impuissant devant cette armée de criminels qui assaillent un village non armé alors qu’elle est soutenue par des Etats qui gouvernent le monde avec tant d’habilité hypocrite. A chacun sa conscience pour refuser cette manipulation et ce complot ourdi contre la Syrie et indirectement contre les chrétiens de Syrie ; nous pouvons dire et bientôt ce sera un euphémisme pour rejeter ce complot qui deviendra progressivement un projet contre les chrétiens du monde entier. […]

La menace pèse également et très sérieusement sur la ville de Feyrouzeh qui se trouve non loin entre Homs et Palmyre. Cette ville abrite près de 30.000 chrétiens. 
La France et les Etats-Unis qui voulaient frapper la Syrie pour ses armes chimiques ne bronchent pas à l’annonce de risques de génocides. 
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.