Aperçu historique des messianismes – schéma

Aperçu historique des messianismes – un schéma global

En histoire, quoique nécessairement réducteurs, les schémas constituent une aide précieuse : ils permettent de situer les grandes tendances sans se tromper au plan chronologique.

Dans le schéma qui suit, c’est surtout l’histoire occidentale qui est considérée, selon le développement des formes de messianisme qui l’ont dramatiquement marquée – les dernières étant logiquement les pires.

Parallèlement, il faudrait proposer également un schéma des dérives du type « gnostique » depuis la première contrefaçon spirituelle de la foi chrétienne jusqu’à toutes les formes d’auto-exaltation ou d’auto-libération proposées imposées aujourd’hui par la culture de masse qui est aux mains des grands médias. Une telle présentation sera très complexe, non seulement à cause de la multiplicité des avatars (chaque courant engendrant de nouveaux courants, allant du spiritualisme au matérialisme et de l’intellectualisme ou « gnosticisme » aux formes les plus magiques de la gnose), mais aussi à cause de ses branches orientales. Un tel schéma est à l’étude.

Voici en tout cas une présentation historique globale des formes de dérives messianistes depuis leur origine (laquelle est unique) :

Remarques : Personne de sensé ne confondra les nationalismes, qui sont des messianismes, avec les patriotismes, qui sont un attachement à une communauté qui est liée elle-même à un pays (ou à une région) et qui est un lieu de solidarité. Inversement, personne de sensé ne niera le lien entre le racisme (ou racialisme) européen des 19e et 20e siècles et le messianisme matérialiste et eugéniste de ces époques. Aujourd’hui, le racisme (éventuellement religieux) est utilisé dans de nombreux pays comme moyen de conforter un pouvoir lui-même fondé sur une idéologie messianiste (Afrique du Sud, Inde, …). Le schéma est donc très incomplet, il ne peut en être autrement ce n’est pas son but.

Les commentaires sont les bienvenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *