Les vidéos du 8e concert EEChO

Les vidéos du 8e concert EEChO

par l’équipe EEChO

Bénédiction Mgr Athanassios
Monseigneur Athanasios bénit l’assemblée.
A droite : le Père Moussa Anba Bishoy, curé de la paroisse Saint Bishoy de Créteil ; Monsieur l’abbé Marc Guelfucci
A gauche : Monsieur Antoine Cherrey, président d’EEChO

Le 30 janvier 2016, en l’Eglise Saint Eugène et Sainte Cécile de Paris, a eu lieu le 8e concert interecclésial d’EEChO, accueilli par son curé, Monsieur l’abbé Marc Guelfucci, et sous le patronage de Abba Athanasios, évêque général pour la France de l’église Copte Orthodoxe qui nous a honoré de sa présence et de sa bénédiction. Ce fut un très beau temps de rencontre, de découverte, de vie fraternelle chrétienne et de communion entre Eglises d’Orient et Eglises d’Occident.

Toutes peuvent faire remonter leur fondation à l’un ou plusieurs des Apôtres, puis à leurs disciples. Chacun des Apôtres a pleinement reçu le dépôt de la foi de notre Seigneur, qui s’est inculturée et a rayonné dans les multiples empires, royaumes et nations où ils ont fondé leurs Eglises. Ces dernières sont donc détentrices de traditions particulières remontant à leurs origines et à cette même foi des Apôtres. La redécouverte de ces traditions, et par là, de la foi des Apôtres, représentent un enjeu fondamental pour notre temps, un enjeu de compréhension de cette foi pour la vie chrétienne et pour l’évangélisation. C’est l’un des piliers de l’association EEChO, raison d’être de notre activité interecclésiale.

Ce 30 janvier, les chorales issues des Eglises suivantes ont chanté la Miséricorde du Seigneur.

• Eglise Chaldéenne Catholique

L’Eglise Chaldéenne (catholique) était représentée par la chorale des réfugiés irakiens accueillis par l’association Eleutheros. Cette Eglise a été fondée par l’Apôtre Saint Thomas au 1er siècle, même s’il n’a fait que passer plusieurs fois en Mésopotamie : il y a laissé ses disciples Addaï et Mari.


• Eglise Syro-Malabare Catholique

L’Eglise Syro-Malabare (catholique) était représentée par la communauté syro-malabare de Paris, qui se retrouve tous les mois aux Missions Etrangères de Paris. Cette Eglise a été fondée par l’Apôtre Saint Thomas au 1er siècle.


• Eglise Grecque Orthodoxe

L’Eglise Grecque Orthodoxe était représentée par la chorale de la Cathédrale Saint Etienne (7 rue Georges Bizet, 75016 Paris). Elle relève de l’Eglise de Constantinople, dont la fondation remonte à l’Apôtre Saint André au 1er siècle. Elle fait partie de la communion des Eglises orthodoxes, se réclamant des 7 premiers conciles, ou « Eglise des 7 conciles » (Patriarcats de Constantinople, Antioche et Jérusalem, Eglises de Géorgie, Chypre et Grèce, et Eglises autocéphales). En particulier, l’Eglise de Grèce a été fondée par l’Apôtre Saint André, suivi après sa mort par Saint Paul et Saint Luc (Macédoine).


• Eglise Russe Catholique

L’Eglise russe catholique était représentée par la chorale de la paroisse de la Sainte Trinité (39 rue François Gérard – 75016 Paris). A la suite de l’apostolat de Saint Cyrille et Saint Méthode, le christianisme s’est implanté en Russie au 10e siècle, à partir de la tradition byzantine reçue de Constantinople, en communion avec Rome. Malgré son interdiction par le tsar au 15e siècle, l’Eglise catholique russe a perduré. L’interdiction formelle a été levée en 1905, mais les persécutions dues à la révolution bolchévique ont durement atteint cette Eglise, qui compte davantage de paroisses hors de Russie que dans son pays d’origine.


• Eglise Bulgare Orthodoxe

L’Eglise Orthodoxe de Bulgarie était représentée par la chorale de la paroisse du Saint Patriarche Euthyme de Tarnovo (1 rue de la Croix Moreau – 75018 Paris), rattachée au patriarcat de Bulgarie (Eglise autocéphale de la communion orthodoxe). La fondation des Eglises Orthodoxes remontent aux Apôtres Saint André, Saint Philippe et Saint Paul, ainsi qu’à Saint Luc et Saint Barnabé, au 1er siècle. En particulier, Saint André a évangélisé la Scythie Mineure (aujourd’hui Dobrogée, en Roumanie et Bulgarie). La nation bulgare s’est convertie au christianisme en 865.


• Eglise Copte Orthodoxe

L’Eglise Copte Orthodoxe était représentée par la chorale de la paroisse de l’Archange Michel et Saint Georges (138 Bd Maxime Gorki 94800 Villejuif). Elle fait partie des Eglises Orthodoxes dites des 3 conciles. Sa fondation remonte à Saint Marc au 1er siècle.


• Eglise Maronite Catholique

L’Eglise Maronite Catholique était représentée par la chorale de la paroisse Notre Dame du Liban (15-17 rue d’Ulm – 75005 Paris). L’Eglise Maronite Catholique a été fondée par l’apostolat de Saint Maron aux 4 et 5es siècles, en Syrie. Initialement affiliée aux patriarches chalcédoniens de l’Eglise d’Antioche (fondée par l’Apôtre Saint Pierre et Saint Barnabé), elle se constitue en patriarcat au Liban, au début du 8e siècle (son premier patriarche fut Saint Jean Maroun).


• Eglise Roumaine Orthodoxe

L’Eglise Roumaine Orthodoxe était représentée par la chorale de la paroisse des Saints Archanges (9 bis rue St-Jean-de-Beauvais – 75005 Paris). Elle est une juridiction autocéphale (Patriarcat de Bucarest) de la communion des Eglises orthodoxes, se réclamant des 7 premiers conciles (voir plus haut). Comme telle, elle remonte au 4e siècle, mais est la suite des apostolats de Saint Luc et Saint Paul en Macédoine en Grèce, et de l’Apôtre Saint André en Grèce, dans le Caucase et en Scythie Mineure (aujourd’hui Dobrogée, en Roumanie et Bulgarie).


• Eglise Géorgienne Orthodoxe

L’Eglise Géorgienne Orthodoxe était représentée par la chorale de la paroisse Sainte Nino (6-8 rue de la Rosière – 75015 Paris). Elle est une juridiction autocéphale (Catholicosat-Patriarcat de Géorgie) de la communion des Eglises orthodoxes, se réclamant des 7 premiers conciles (voir plus haut). La fondation de l’Eglise Géorgienne remonte à l’apostolat de l’Apôtre Saint Barthélemy. La conversion de la nation géorgienne a été obtenue par Sainte Nino de Géorgie (dite aussi Nina), au 4e siècle.


• Eglise Latine Catholique

L’Eglise Latine Catholique était représentée par la Schola Sainte Cécile de la paroisse Saint-Eugène-Sainte Cécile (4 rue du Conservatoire – 75009 Paris), qui accueillait le concert interecclésial. L’Église Latine Catholique est issue de l’apostolat de l’Apôtre Pierre à Rome, où saint Paul est lui-même venu comme prisonnier avant d’être martyrisé. Pour ce qui concerne la France, la christianisation remonte aussi au 1er siècle, par le sillon rhodanien (Marseille, Provence, Lyon), avec notamment l’apostolat de disciples du Seigneur (dont Marie Madeleine). La nation française se convertit en 496 avec le baptême de Clovis, roi des Francs.

 

A l’issue du concert, le Père Frédéric Guigain a proclamé l’Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc, celui du 4ème dimanche du temps ordinaire selon le missel de l’Eglise latine de 1969 (Luc 4, 21-30). Il l’a fait selon les méthodes de l’oralité évangélique, telles qu’il les enseigne lui même.

Que tous les participants soient remerciés pour cette belle manifestation de fraternité chrétienne et de communion !

Montage photos concert 30 janv. (jpeg)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *