Égypte : un Noël 2022 en demi-teinte

Noël copte en Égypte : entre joie et déceptions

__ On se réjouit de la venue du Président Sissi le 6 janvier 2022 dans la Cathédrale du Caire, venu présenter au pape copte Tawadros II et aux chrétiens ses félicitations de Noël, des félicitations qui se sont transformées en un long discours peu à sa place dans une célébration.

__ En contraste, le même jour ainsi que le lendemain, des pans d’un mur d’un ancien monastère copte fondé en 442 après J.-C. s’effondraient (vidéo ici).

__ Cet effondrement était dû à la mauvaise volonté des autorités : à plusieurs reprises, l’abbé du monastère leur avait soumis une demande de réparation, mais aucun permis n’a été délivré ‒ et pas même encore à ce jour ! C’était beau de parler de solidarité nationale, mais les actes démentent les paroles.

__ Il ne s’agit pas, bien sûr, seulement d’une affaire de restrictions sur la construction d’églises : les Coptes souffrent toujours par exemple d’enlèvements et de conversions forcées de jeunes filles à l’Islam, sans oublier les terribles discriminations quotidiennes et dans les emplois. Mais l’effondrement silencieux d’un mur d’un ancien monastère chrétien est emblématique. Le sectarisme islamique sévit toujours en Égypte (source).

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.