2009, Témoignage d’un ancien islamiste britannique

  • GRANDE-BRETAGNE

Un ancien prédicateur musulman devenu chrétien orthodoxe raconte. Il reste discret sous le nom d’emprunt de Daniel : très souvent, à Londres, il y a des cas de violences et de menaces, et parfois des meurtres d’ex-musulmans de la part de fanatiques.

_____« J’ai été durant de nombreuses années un musulman fervent, ainsi que ma femme et mes enfants. Je suis né au Royaume-Uni, mais dans ma vie, j’ai beaucoup voyagé dans les pays musulmans. Je connaissais la culture britannique et musulmane. J’ai vécu en Arabie Saoudite, où j’ai étudié la théologie et j’ai contribué à la mission musulmane parmi les travailleurs étrangers. J’ai également passé quelques temps en Afghanistan sous le règne des talibans, au Pakistan et au Cachemire du côté pakistanais. J’ai séjourné également en Bosnie. Ces dernières années, j’ai toujours vécu avec ma famille à Londres, où il y a quelque temps, je suis devenu le représentant de l’islam dans une organisation inter religieuse bien connue dédiée à la paix. Les deux dernières années, j’ai aussi servi comme conseiller sur l’islam, l’archevêque de Cantorbéry. Il y a deux jours, je l’ai appelé et lui ai dit que j’entrais dans l’orthodoxie dans l’Église russe…

_____La première fois que j’ai eu le désir d’étudier en détail le Nouveau Testament, je l’ai eu lorsque je me suis trouvé devant la Kaaba à la Mecque. J’ai vécu alors un certain temps à La Mecque. La littérature chrétienne en Arabie saoudite est strictement interdite et de nombreux sites Web sont même bloqués, mais avec le développement moderne des télécommunications, il n’est pas difficile à ceux qui la cherchent de trouver la Parole de Dieu. Après quelque temps, j’ai essayé de convaincre un Américain qui travaillait dans la capitale de l’Arabie de se convertir à l’islam. Lorsque j’ai parlé avec lui, il m’a répondu avec beaucoup de courage et de conviction. J’ai été surpris par son courage, car en Arabie saoudite, un homme qui prêche le christianisme, peut facilement être tué. Les conversations avec les chrétiens en Arabie Saoudite ont été très importantes pour moi. En tant que personne associée à la mission de l’Islam en Arabie, j’ai rencontré de nombreux étrangers. J’ai toujours remarqué que dans la plupart des cas, les gens se sont convertis à l’Islam, non pas parce que c’était leur libre choix, mais afin de continuer à travailler en Arabie Saoudite et d’obtenir une exonération fiscale imposée aux non-musulmans. Le fait est que les salaires des non-musulmans sont inférieurs à ceux des musulmans en raison de la nécessité de payer un impôt spécial, fixé par Mahomet. Les salaires en Arabie Saoudite pour les chrétiens sont très faibles, et certains se convertissent à l’islam pour gagner plus d’argent. La majorité des Philippins qui ont regagné leur domicile ont immédiatement renoncé à l’islam. J’ai commencé à explorer encore plus le christianisme et peu à peu, j’ai senti sa supériorité sur l’islam…

_____Il y a beaucoup de chrétiens cachés en Arabie Saoudite. J’ai moi-même plusieurs fois rencontré des gens qui étaient probablement des chrétiens cachés. Nous devons comprendre cela, et en Arabie et dans d’autres pays, peut-être la plupart des musulmans vont à la mosquée, non parce que leur foi les encourage à le faire, mais parce qu’ils sont obligés de le faire sous la pression des lois et coutumes. La visite des mosquées devient un fardeau. Les Musulmans d’aujourd’hui ont une religiosité bien moindre qu’on ne le croit dans le monde chrétien. Dans les pays musulmans il y a beaucoup de mosquées, on y dit les prières cinq fois par jour, mais excepté le vendredi personne ne va à la mosquée. En dehors du vendredi, dans n’importe quelle mosquée à la prière, vous ne verrez pas plus de cinq hommes, bien qu’il existe un grand nombre de maisons, habitées par des musulmans à l’entour. La plupart des musulmans ne vont pas à la mosquée, même le vendredi. Certains commencent à y aller dans la période du ramadan, mais après le jeûne, ils disparaissent jusqu’à l’année suivante. Dans la mosquée un jour de semaine dans le mois du Ramadan, il y a peut être une centaine de personnes, bien qu’il pourrait y en avoir des milliers, après la fin du ramadan il n’y aura plus que cinq personnes. Dans les pays musulmans, de nombreuses personnes cherchent la vérité, c’est pour cela que la mission chrétienne va croître. La plupart propagent le christianisme chez les amis, et récemment il y a une des chaînes de télévision et beaucoup plus de sites Internet dédiés à la mission parmi les musulmans. En général, beaucoup de musulmans s’éloignent de l’islam, et ceci est particulièrement visible dans les pays occidentaux. En Grande-Bretagne, beaucoup de musulmans sont convertis au christianisme. Dans l’Eglise anglicane les musulmans qui ont adopté le christianisme, sont estimés à cent mille personnes. Beaucoup d’entre eux sont Pakistanais. Ils ont leurs propres églises chrétiennes, ils sont contraints de se cacher à cause du danger de représailles de la part des musulmans. Il y a aussi des convertis Arabes et Bengalis au christianisme. Ils sont très nombreux à se convertir au christianisme en raison des mariages mixtes…

_____La présence dans les mosquées au Royaume-Uni est très faible. La plupart des musulmans n’iront jamais à la mosquée. Les jeunes ont effectivement quitté l’Islam, même si on dit qu’ils sont toujours musulmans. Dans les mosquées, ils ne trouvent pas de langage commun avec les imams en provenance du Pakistan ou du Bangladesh. Les jeunes peuvent à peine parler ourdou ou bengali, mais seulement anglais, beaucoup ont honte de l’islam en raison du terrorisme. Notre conseil interreligieux a enquêté sur la fréquentation des mosquées et nous savons quelle est la véritable image et elle est particulièrement alarmiste pour l’Islam, mais il est avantageux pour certains de présenter l’islam comme une immense force…

  • (NB : la situation ne semble pas être tout à fait la même en France, où certaines mosquées débordent et où l’imam de Drancy, Hassen Chalgoumi, a été l’objet de menaces de mort le 25 janvier 2010, suite à ses prises de position pour l’interdiction du voile intégral).

_____J’ai été impliqué dans la mission de l’Islam chez les Britanniques et je peux dire que le nombre de convertis à l’Islam est minime. Lors des prières du vendredi dans le centre de Londres à la mosquée le nombre de musulmans britanniques est peut-être de 1%. Et en dehors de Londres, on n’arrive jamais à ce chiffre. Tous les musulmans connaissent le nombre réel de convertis à l’islam. Il y a ceux qui acceptent l’Islam à cause du mariage avec des musulmans. Ces Britanniques ne vont pas dans les mosquées, et leur acceptation de l’Islam est formelle. Très souvent, ils restent pour tous [les musulmans] des chrétiens. Parmi tous ceux qui acceptent l’Islam à cause du mariage, la majorité sont des femmes. En outre, de nombreux descendants d’immigrés musulmans britanniques se disent britanniques, même s’ils ne le sont pas, étant enfants d’immigrants pakistanais. Ils ne peuvent également être qualifiés dans le plein sens du terme de musulmans britanniques. J’ai parlé avec beaucoup de femmes qui ont divorcé d’avec leur mari musulman et je peux dire de mémoire, qu’à Londres il y a environ 25 femmes britanniques restées musulmanes après avoir divorcé de leur mari musulman. Mais, en règle générale, les mariages mixtes conduisent à un éloignement de l’Islam. La mission de l’Islam en Occident n’a pas de succès. A Londres, il y a une organisation missionnaire consacrée à la prédication de l’islam. Il s’agit essentiellement de jeunes. Mais ils réalisent une mission parmi les immigrants musulmans, car c’est beaucoup plus efficace, et les Britanniques ne se convertissent pas à l’Islam.

_____Quand certains musulmans disent que l’Islam est la religion à plus forte croissance dans le monde, les imams de Londres disent que cette croissance est principalement liée à la fécondité, mais il n’y a pas de mission. Je ne doute pas que le christianisme soit beaucoup plus fort en tant que mission.

(source originelle : www.russianchurchlondon.org )

Partager cet article

One thought on “2009, Témoignage d’un ancien islamiste britannique

  • 27 novembre 2014 at 8 h 23 min
    Permalink

    de toutes façons les musulmans en auront bientôt marre de l’islam ! Toute cette violence… Ca va finir comme le nazisme et le communisme. La violence islamique dessert cette religion. Les gens ont peur, mais ils n’ont pas la foi. Car la contrainte crée la peur, mais elle ne crée pas la foi. Du coup, cette religion finira par s’écrouler sur elle-même.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.