Parutions en cours – rentrée 2020-2021

Odon Lafontaine, Le grand secret de l’Islam – L’histoire cachée de l’islam révélée par la recherche historique, site internet, 141 pages, août 2020

Nous attendions avec impatience la mise à jour 2020 de cet outil pour tous qui fait connaître les avancées de la recherche sur les véritables origines de l’Islam.
Comment en effet parler en profondeur avec des musulmans si l’on ne comprend pas le substrat de leur démarche politico-religieuse, qu’elle soit consciente ou inconsciente ? Les fondement à découvrir, c’est d’abord en négatif qu’il n’y avait pas de Mecque (inexistante alors), et que l’islam ne doit pas grand-chose à Mahomet (Muhammad)… mais doit tout à une vision idéologique de salut du monde. Positivement, il s’agit de l’une des contrefaçons fondamentales de la Révélation, axée sur la volonté de Dieu à réaliser sur la terre, et dont la première mouture date de la fin du temps des apôtres les dictées faites par un ange à l’oreille de Mahomet ayant été inventées longtemps après pour occulter l’histoire réelle.
Ce travail 2020 admirablement documenté fait suite à la synthèse de 2005 Le Messie et son Prophète, qu’O. Lafontaine a complétée par les recherches postérieures de nombreux chercheurs. On peut le lire en ligne, ou le télécharger (également en arabe et en farsi, mais en version 2015, les traductions dans ces langues de la mise à jour 2020 étant en cours, de même que la traduction en anglais) et on peut le commander en édition papier, un peu moins illustrée, depuis le site !

Marion Duvauchel, L’Inde, son histoire, ses religions, sa magie, éd. des Actes du Savoir, septembre 2020.

Comment expliquer la formidable attraction qu’exerce encore l’Inde sur les esprits occidentaux ? C’est sans aucun doute le syncrétisme le plus fabuleusement inventif de tout l’univers dont le poids d’imaginaire pèse lourdement encore dans les rêveries des esprits en quête de spiritualité. Elle fonctionne comme un pôle du sacré capable d’éblouir les esprits européens en quête d’une religiosité anhistorique ou présumée telle. Son socle le plus assuré : la figure du Bouddha. Ce petit livre a trois objectifs : donner quelques repères dans cet Orient qui s’appelle l’Inde ; ouvrir quelques portes à ceux qui ne connaissent que la religiosité vague qu’une spiritualité orientalisante exporte largement en Occident et qui dupe bien de nos contemporains ; briser quelques mythes solidement relayés par toute une littérature de propagande sur un personnage qu’on dissocie à peine de l’Inde, le Bouddha, alors même qu’il n’y appartient plus depuis des siècles. Offrir en quelque sorte une introduction à l’histoire et aux religions de l’Inde à ceux qui cherchent une approche étoffée, large et pourtant accessible.

De formation en sciences humaines et en histoire des religions, Marion Duvauchel est aussi docteure en philosophie. Professeur de lettres et de philosophie, elle a enseigné en France, dans les IUFM, au Qatar, au Maroc et au Cambodge, où elle a fondé un centre pour enfants dans le village de Tra peang Anshang. Site internet : http://alternativephilolettres.fr .

 

P. Christian Wyler, La Parousie et sa spiritualité, 192 pages, janvier 2021.

La parution de ce livre a été retardée à cause du confinement. La Parousie – ou seconde Venue du Christ sur terre – est liée à la question du Mal. Un signe ultime précédera la Parousie, celui de l’Antéchrist, figure inversée du Sauveur et catalyseur du Mal.
La Venue du Christ en gloire prend place obligatoirement dans toute spiritualité chrétienne authentique, déjà celle développée par les premiers moines d’Orient dans leur retraite au désert. Leur expérience mystique de la lumière irradiant Jésus transfiguré au Thabor constituait pour eux le gage certain de cette Venue, objet de toute leur attente désirante.

 

Jean-François Froger, La Couronne du Grand-Prêtre – Paraboles du Royaume de Dieu, 576 pages, février 2021.

Le titre de « Grand-Prêtre » donné à Jésus dans l’épître aux Hébreux éclaire-t-il son enseignement rapporté dans les Évangiles ?
Cet ouvrage fait suite au Livre de la nature humaine et met en œuvre de nouveaux instruments de pensée issus de l’usage de la logique quaternaire. La tradition des Pères d’Orient et d’Occident (de saint Isaac de Ninive… à saint Bonaventure) montre que cette cohérence logique était présente dans la contemplation amoureuse des Écritures, dès les premiers siècles du christianisme. Ces textes ont été réunis par le P. Francisco José López Sáez, professeur de théologie spirituelle à l’Université pontificale de Comillas des jésuites de Madrid, et de spiritualité et de liturgie des Églises d’Orient à l’Université ecclésiastique San Dámaso.

Françoise Breynaert, Jean, l’évangile en filet (Préface de Mgr Yousif Thomas Mirkis, Archevêque chaldéen de Kirkouk et Sulaimanyah), Parole et Silence : 17 septembre 2020.
Ce livre donne un regard nouveau sur le quatrième évangile qui fut élaboré par l’apôtre Jean en araméen et selon des structures orales méconnues mais admirablement faites pour la méditation.
On a pu retrouver les trois étapes de la formation du texte : les récitatifs de témoignage de Jean (en alternance avec Pierre), une première structure de collier en «filet», et le «filet» définitif.
Le Prologue, un «shouraya» araméen, introduit à la récitation de l’évangile selon l’ordre habituel («horizontal»), mais aussi à une
récitation «verticale» ou selon des «nœuds». Elles révèlent des aspects insoupçonnés ou seulement entrevus du mystère du Christ et de l’histoire.

Vient de paraître : P. Frédéric Guigain, La récitation orale de l’Apocalypse selon saint Jean, éditions Cariscript, juillet 2020, 20,50 € – voir eecho.fr/parution-lapocalypse-frederic-guigain.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.