Paris, dim. 22, manif pour les Coptes assassinés en Libye

Les islamistes libyens tuent les 21 otages coptes en raison de leur foi
Communiqué de presse de l’AISCE

UN RASSEMBLEMENT A L’INTENTION DE CES MARTYRS DE LA FOI AURA LIEU DIMANCHE 22 FEVRIER 2015 SUR PARVIS DE LA CATHEDRALE Notre-Dame A 15H .

L’évêque copte-catholique de Gizeh, Mgr Anba Antonios Aziz Mina, a eu ces très belles paroles : « Le nom de Jésus est le dernier mot qui a effleuré leurs lèvres. Comme dans la passion des premiers martyrs, ils s’en sont remis à Celui qui peu après, les aura accueillis. Et ainsi, ils ont célébré leur victoire, la victoire qu’aucun bourreau ne pourra leur enlever. Ce nom susurré au dernier instant a été comme le sceau de leur martyre »

  Les images qui en ont été diffusées par « l’Etat Islamique » de Libye montre la situation critique de la plus grande communauté « non-musulmane » au Moyen-Orient.
Celle-ci demande une réponse forte et soutenue de toutes les grandes puissances de la communauté internationale. Ces assassinats interviennent à la suite de six semaines de souffrance insoutenable, pendant lesquelles des cris de désespoir ont été relayés par les familles des victimes, afin de les sauver.
Les Coptes sont en première ligne du Djihad mondial qui s’acharne contre tous ceux qui sont désignés comme non croyants. La semaine dernière, la revue de l’Etat Islamique Dabiq a publié un article attaquant « les Croisés Coptes » [le Président Obama avait lui-même utilisé le mot de « croisés », dans une rhétorique visant à dédouaner l’islam des crimes islamistes -NDLR]. En conclusion, l’article lance un appel aux musulmans pour « tuer les Coptes là où ils se trouvent » en rappelant à ses fidèles « qu’il n’y a aucun doute concernant la grande récompense du Jour du Jugement offerte à ceux qui font couler le sang de ces croisés Coptes là où ils se trouvent… »
En réponse à ces actes odieux, l’Association Internationale Solidarité Copte :
-1. Appelle la communauté internationale à dénoncer cette idéologie djihadiste et à l’assimiler à une idéologie génocidaire.
-2. Invite le Conseil de Sécurité des Nations Unies à former un Tribunal International pour mener une enquête, mettre en accusation les groupes terroristes impliqués dans le massacre et enfin les traduire en justice.
-3. Invite les Etats Unis et l’OTAN, ainsi que la Russie, à aider l’Égypte à abattre les criminels de guerre djihadistes qui se trouvent en Libye et en Égypte.
-4. Appelle le gouvernement égyptien, les autorités libyennes, les Nations Unies et l’Otan, à monter conjointement une opération d’évacuation pour sauver les Égyptiens, et plus particulièrement les Coptes, du danger qui les menace en Libye.
-5. Demande instamment aux membres de l’Union Européenne, aux États unis,  au Canada et à l’Australie, de prendre tous les mesures nécessaires, afin de protéger les communautés Coptes, y compris les églises et les institutions, d’éventuelles attaques terroristes menées par les djihadistes.
De plus, Solidarité Copte réitère ses demandes pour que l’on accorde aux Coptes leurs pleins droits de citoyenneté égale. Solidarité Copte transmet ses sincères condoléances aux amis et aux familles des victimes.
Pour plus d’informations, merci de contacter :  info@copticsolidarity.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *