13/01: Manif pour tous et rapprochement interreligieux

  Défendre l’idée « d’égalité » ou l’humanité elle-même ?

Edouard-M. Gallez

_____Sans nul doute, la « manif-pour-tous » répondant au projet Hollande de « mariage pour tous » fera plus pour rapprocher les personnes de bonne volonté d’horizons très divers que les prétendus « dialogues interreligieux » et spécialement « islamo-chrétiens » (1). Pourquoi ?

_____Contrairement à l’Espagne ou à la Grèce, la population française est encore anesthésiée par les médias globaux et ses discours à l’eau de rose ; elle commence seulement à comprendre que le gouvernement poursuit des objectifs qui n’ont rien à voir avec son bien. La « manif pour tous » joue ici un certain rôle de déclencheur, notamment parce qu’elle va rassembler des Français d’horizons et de convictions diverses, y compris religieuses : des chrétiens d’Occident et d’Orient, des musulmans, des juifs, des agnostiques et d’autres encore. Une petite équipe autour de Frigide Barjot, Béatrice Bourges, Lionel Lombroso et en particulier Camel Bechikh a concrétisé cette prise de conscience commune encore floue : nous sommes manipulés, et par des intérêts supranationaux qui sont des ennemis de l’humanité.

_____En effet, c’est bien une telle dimension qui est en jeu quand un projet législatif prétend biffer de la vie civile la paternité et la maternité – assurément dans l’intention de mieux les faire disparaître ensuite de la réalité quotidienne humaine.

_____Aussi, se référer à des « valeurs républicaines » (dont « l’égalité ») ne peut servir que d’étape en attendant mieux. Car ce qui doit être défendu n’est pas à proprement parler républicain mais tout simplement humain. Les « valeurs républicaines », elles, conduisent plutôt à ce projet Hollande : il existe en effet une logique de « l’égalité » qui, si elle est basée sur l’idée des droits de l’individu absolutisé, y mène inévitablement. Les revendications avancées davantage au nom de personnes à pratiques homosexuelles que par elles-mêmes servent à imposer à la société un tel modèle de normalisation où l’homosexualité est instrumentalisée contre la maternité et la paternité. On retrouve ainsi le vieux projet néo-marxiste (ou freudo-marxiste) de dé-différenciation des personnes, au nom de l’égalité. L’aurions-nous oublié ? Au pays de Mao, le monstrueux projet communiste voulait créer l’être humain interchangeable en faisant disparaître notamment les différences sexuelles (lesquelles sont, il faut le rappeler, non seulement physiques, mais aussi psychologiques et même spirituelles) ; et pour casser le lieu d’échange et d’épanouissement de ces différences qu’est le couple humain, Mao faisait vivre les hommes et les femmes dans des casernes séparées, leur permettant de se rencontrer de temps à autre seulement en vue de procréer les enfants dont le Parti avait besoin.

____Pour les idéologues néo- (ou ex-)maoïstes actuellement au pouvoir, toute différence entre les êtres humains serait illégitime puisqu’elle cacherait nécessairement une exploitation ou une oppression ; pour être acceptable, elle ne devrait être que le fruit d’une volonté ou d’un désir individuel régulé par la société (par exemple, devenir pilote plutôt que musicien, homme, banquier, maman, journaliste ou tout ce qu’on veut). Telles sont « l’égalité » et la « liberté » prônées dans les médias globaux. Il est donc vain d’invoquer l’idée « d’égalité » contre les projets Hollande – même si ces délires sont effectivement de terribles causes d’injustices et d’inégalités concrètes. C’est d’autant plus vain que ces idéologies sont au service de grands intérêts qu’on risquerait ainsi d’ignorer, en particulier dans leurs aspects les plus monstrueux (2).

_____En effet, la destruction de toutes les structures humaines, qu’elles soient extérieures (sociales) ou intérieures (psychologiques) à l’humanité, est au centre d’un vaste projet totalitaire (appelé aussi bien post-communiste que néo-libéral) : faire sauter tout ce qui constitue une barrière à l’unique type d’échange qui doit subsister entre les êtres humains indifférenciés : l’argent. Tout autre lien régissant les échanges – basés sur des différences menant à des relations choisies et stables telles que dans une famille, dans une nation, etc. – doit donc être dénoncé comme illégitime et détruit. C’est dans un tel cadre que l’homosexualité se voit instrumentalisée, en vue d’ébranler ces relations humaines basées sur les différences entre un homme et une femme dans un couple (et par là, dans la société). Il s’agit bien d’un projet totalitaire : le but est de contrôler la totalité des relations humaines, réduites aux seuls échanges monétarisés. Ainsi, en matière sexuelle, le modèle devrait devenir la pratique homosexuelle qui échange un plaisir sensuel contre un autre, ou contre de l’argent. Bientôt – si ce n’est pas déjà le cas dans certaines écoles –, il sera interdit de parler aux enfants d’un père et d’une mère, de même qu’il est déjà interdit de leur parler de bien et de mal. Et les parents qui oseront dire à leurs enfants qu’ils sont un garçon ou une fille seront traînés devant les tribunaux. Déjà, en Angleterre, un couple a été condamné en justice pour avoir enseigné aux enfants accueillis et aux siens que l’homosexualité n’était pas une bonne pratique (3). Bientôt, avoir des amis sera sans doute considéré comme suspect – les gens en ont d’ailleurs de moins en moins –, puisque de telles relations ne sont pas basées sur l’argent.

____De fait, quelles que soient les motivations personnelles de ses promoteurs, le projet Hollande contribue objectivement à livrer la population française plus encore entre les mains de ceux qui manipulent l’argent. Ceux qui vivent une homosexualité et qui ne sont d’ailleurs aucunement des victimes dans la société actuelle sont instrumentalisés (et, là, deviennent des victimes) : ils sont utilisés selon un procédé de qu’on appelle la « victimisation », et le concept « d’homophobie » n’est rien d’autre qu’une fiction destinée à atteindre l’objectif : déstructurer la société humaine et en particulier les enfants qui sont appelés à être de futurs adultes hommes ou femmes. Employer ce concept, par exemple par peur de passer pour ringard, n’est donc jamais acceptable. En aucune manière, nous ne pouvons collaborer à ce qui favorise la sujétion de l’humanité aux puissances d’argent. Ce que nous voulons promouvoir, ce sont les structures humaines même si elles ne sont jamais parfaites et doivent toujours être améliorées, car sans elles, il n’y a plus d’humanité du tout. Tous les croyants, quels qu’ils soient, percevront le sens profond de cet enjeu.

_________________________

(1) Voir le malentendu islamo-chrétien et ce jugement d’Antoine Sfeir.

(2) D’énormes investissements sont réalisés dans des projets fous de produire des enfants en laboratoire, en se passant totalement de mères (et de pères, ce qui est déjà le cas) – d’où la nécessité préalable de détruire dans la culture et dans la législation l’image de la maternité humaine, et celle de la paternité (dont, pour rappel, la raison d’être est  d’entourer la maternité). Récemment, des Françaises ont été abusées par des cliniques privées aux USA, qui leur promettaient de les aider dans leurs grossesses à risque. En réalité, elles ont subi une césarienne en vue de placer leur fœtus encore viable dans un utérus artificiel, pour expérimenter cette technique ; elles ne savaient pas ce que les médecins faisaient. Leurs enfants sont décédés, évidemment. Ces médecins avaient besoin de mères étrangères comme cobayes, pour éviter des procès aux USA. Voir ces témoignages : http://www.youtube.com/watch?v=r_nDqEznE7o.

(3) Voir par exemple http://www.causeur.fr/la-menace-chretienne,9371#

Partager cet article

2 thoughts on “13/01: Manif pour tous et rapprochement interreligieux

  • 8 janvier 2013 at 22 h 06 min
    Permalink

    Merci mon Père pour cet article. Vous parlez d’un projet totalitaire. Mais par qui est il porté? Pourriez vous être plus précis? Qui finance la LGBT? Qui commande aux médias? Avez vous des noms et des chiffres?
    Etienne

    Reply
    • 15 janvier 2013 at 19 h 11 min
      Permalink

      Ne soyez pas paresseux et cherchez vous aussi sur le web ! Vous verrez que les lobbies LGTB ont reçu au moins deux millions d’euros l’an dernier en provenance de la Commission Européenne. Pour rappel, les projets de loi de Hollande en ce domaine ne font que se conformer aux recommandations votées par le Parlement européen il y a 18 ans déjà ! Et quand les médias globaux annoncent un chiffre de 340 000 participants à la « manif-pour-tous » alors que les photos montrent qu’il y en a eu plus d’un million (très certainement autour de 1 300 000), on voit bien dans quel degré de désinformation systématique on est plongé.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.