« M et le 3e secret »: sortie le 19 novembre

– Un film événement sur les enjeux de foi de notre monde … –

M-et-le-3e-secret à la lumière des principales apparitions mariales depuis 150 ans

 Avec les voix de : André DUSSOLLIER et Hélène SEGARA
Pour le voir près de chez vous : voir plus bas

Depuis 2000 ans, une femme bouleverse le monde et ses habitants – sans doute la femme la plus populaire de la planète. Elle est à l’origine des plus grands rassemblements mondiaux, réalise des prodiges par milliers, interpelle depuis des siècles des scientifiques incontestés, multiplie ces derniers temps ses apparitions, délivre des secrets à des enfants analphabètes, fait pleurer des icônes et transmet des messages apocalyptiques à qui veut bien les entendre. Son nom : Marie. Une femme juive priée par des musulmans. Une déesse pour les Hindous, la mère de Dieu pour les Chrétiens. Un ultime recours pour des non croyants.

Et un secret bien gardé : le troisième secret de Fatima. Des décennies de silence, de refus, de supputations. Et si le Vatican n’avait pas tout dit, lors de la révélation officielle en l’an 2000 de ce message délivré 83 ans plus tôt par la Vierge ? Il est connu aujourd’hui.

Liste des salles pour découvrir le film documentaire « M et le 3e secret » :

À Paris : Ciné St André des Arts (rue du même nom, n°30, métro St Michel) PROLONGATIONS jusque février
À Roubaix : informations sur Allocine
À Biarritz : informations sur Allocine
et actuellement en trois autres lieux

Choisir votre lieu de projection (ou contribuer à en susciter un)

8 thoughts on “« M et le 3e secret »: sortie le 19 novembre

  • 21 novembre 2014 at 13 h 28 min
    Permalink

         J’ai eu la joie de voir hier soir, au cinéma de la rue St André des Arts (Paris 6e), le film-documentaire « M et le 3e secret » – M comme Marie. Il s’agissait de la première, le film étant à l’affiche au moins jusqu’au 26 novembre (et dans une quinzaine d’autres cinémas en province).
         Le réalisateur, Pierre Barnérias, est un journaliste chevronné auteur de reportages un peu partout sur la planète, dont certains ont été primés (vous pouvez en voir un sur le web, « Euthanasie, jusqu’où ? »).
         Ce film de 1 h 50 mn représente quatre années d’enquête minutieuse. Il est bourré d’informations – c’est sans doute la raison pour laquelle j’ai entendu plusieurs dire qu’ils voudraient revoir le film, mais ils en ont peut-être d’autres : revoir certaines scènes importantes qui passent trop vite (alors que quelques autres moins importantes sont parfois un peu longues), ou s’arrêter sur certaines images merveilleuses ou étonnantes (il faudra le DVD !).
         Et surtout, ce film parle à tous : la quête du réalisateur devient la quête spirituelle de celui qui regarde, qu’il soit chrétien, agnostique ou de tradition autre que chrétienne. Car il donne la parole à une mère qui s’adresse à tous ses enfants de la terre, en particulier depuis les apparitions de Fatima (1917). Or, un 3e secret avait été donné aux petits voyants pour être révélé bien après les deux premiers, au plus tard en 1960 ; mais il ne l’a pas été. Officiellement du moins, car on le connaît tout de même, principalement du fait qu’elle-même l’a fait connaître finalement par une autre voie.
         Ce message ne laisse personne indifférent. L’humanité est en danger dans sa survie. Et l’Eglise va passer par de terribles épreuves, ce qu’on voit déjà : la persécution des chrétiens n’a jamais été aussi étendue et dans autant de pays qu’aujourd’hui. Mais Marie a également à l’esprit une autre forme de nocivité, provenant de responsables eux-mêmes – l’interview du Père Brune [1] dévoile des aspects inattendus de ce sujet très dérangeant. Avec Marie, il n’y a pas de sujet tabou, elle va à l’essentiel, et le sens du bien et du mal, inscrit au plus profond de l’être humain même s’il l’étouffe, apparaît en pleine lumière.
         Il y aurait trop à dire, trop à raconter. Avec ce film, on entre dans le souci de Marie et dans les raisons qui l’ont amenée à s’exprimer, depuis un siècle, par des moyens de plus en plus pressants et inhabituels. Elle parle à l’intelligence du cœur, sans laquelle il n’y a pas d’intelligence du tout. Même ceux qui n’y croyaient pas veulent y croire, car ce qui est montré dans le film est simplement vrai. Et trop grave. On ne peut pas passer à côté. Il faut le voir.

    P. Edouard-M. Gallez

    __________________________________________
    [1] Le fait de le citer ou, pour le réalisateur, de l’avoir interviewé, ne signifie pas qu’on approuve le contenu des les ouvrages anciens du P. Fr. Brune op.

    Reply
    • 5 décembre 2014 at 12 h 55 min
      Permalink

      Père Gallez, votre article nous met l’eau à la bouche mais nous laisse sur notre faim. Pour ceux qui, trop loin de Paris, ne pourront pas voir le film, il reste l’espoir d’un DVD prochain. En attendant dites nous quand même si le film éclaire définitivement le contenu de ce secret?
      Les bruits qui circulent depuis longtemps placent la plus haute hiérarchie de L’Église au centre du débat. L’infaillibilité papale ne couvre pas ce type de sujet et le devoir d’information reste incontournable.

      Reply
      • 6 décembre 2014 at 1 h 59 min
        Permalink

        Oui. Certes, ni le contenu ni un fac-similé du 4e cahier de Sr Lucie n’a été publié, mais l’objet le plus sensible du 3e « secret » est connu aujourd’hui, via un autre message de la Vierge (à Akita, Japon, en 1973), et le Cardinal Ratzinger a authentifié cette similarité.

        Reply
  • 21 novembre 2014 at 19 h 49 min
    Permalink

    Quels aspects de ce sujet très dérangeant qui concernerait certains responsables de l’Eglise ?

    Reply
  • 21 novembre 2014 at 20 h 05 min
    Permalink

    Il s’agit des taupes.

    Reply
  • 16 novembre 2015 at 18 h 10 min
    Permalink

    A quand le DVD ou le BLUE RAY ? Merci.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *