Le 7ème concert oecuménique d’EEChO

Paix et la Réconciliation – 2015

Filles syriaques orthodoxe-1
Le 31 janvier 2015, le 7ème concert œcuménique organisé par EEChO,  a réuni, en l’église N-D. des Otages à Paris 20ème, les chorales de sept Communautés d’Orient ou d’Occident présentes en Ile-de-France. Son thème, la Paix et la Réconciliation avec Dieu, était plus que jamais d’actualité. La traduction en français des chants, remise à l’entrée, permettait à chacun de s’unir au chant et à la prière des Communautés.

Des chants en araméen, la langue du Christ, interprétés successivement par la chorale syriaque-orthchoeur maronite (1)odoxe de Ste Marie-Mère de Dieu à Montfermeil et par un chantre syriaque-catholique de St-Ephrem à Paris, firent vivre à l’assemblée un temps fort « d’œcuménisme par le sang versé ». En effet, les choristes de ces Communautés majoritairement originaires de Syrie et d’Irak ont des membres de leurs familles qui y subissent la guerre, l’exil et les privations en raison de leur Foi indéfectible au Christ, l’unique Sauveur.
Vinrent ensuite les chants en arabe de la chorale d’hommes maronite de N-D du Liban.
Choeur enfants coptes orthodoxes (2)En langues arabe et copte, se succédèrent le chœur d’enfants copte-orthodoxe de Nogent-sur-Marne et la chorale copte-catholique de N-D d’Egypte à Paris sur des mélodies inspirées des mélodies pharaoniques, bel exemple d’inculturation du christianisme universel.
Puis c’est en guèze, leur langue liturgique, que la Communauté catholique éthiopienne-érythréenne a présenté ses chants dansés au rythme du tambour. Les coups frappés sur le tambour symbolisent les coups reçus par le Christ lors Choeur ethiopien-erythreen (1)de la flagellation à cause de nos péchés à tous.
Le concert s’est achevé avec la maîtrise grégorienne de N-D du Lys, représentant l’Occident.
Présents dans l’assemblée, de nombreux irakiens récemment réfugiés en France ont répondu avec l’ensemble des participants par un « Kyrie eleison » sur une mélodie copte aux intentions de prières pour la paix et la réconciliation avec Dieu que  chaque Communauté a formulées.
Le goûter convivial, qui suivit le concert a été également un moment très important : il a permis d’échanger et de faire connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *