Khalil al-Montaser et Yusuf al-Husayni : Al-Azhar et l’islamisme

Al-Azhar L’université d’Al Azhar soutient les violences contre les chrétiens et les « infidèles »

par Raymond Ibrahim, 24 septembre 2015
(traduit  de Coptic Solidarity International)

___Au cours d’un débat sur les exactions de l’Etat Islamique, qui brûle vives certaines de ses victimes – on se souvient du sort de ce pilote jordanien – le journaliste égyptien Yusuf al-Husayni pointait dans son émission sur le satellite que « l’Etat Islamique ne faisait qu’appliquer les enseignements d’Al Azhar … et en particulier les plus élémentaires d’entre eux, rapportés dans Le Commencement et la Fin, d’Ibn Kathir [1] ».

___Al Azhar, en Egypte, est l’université la plus ancienne et la plus prestigieuse du monde islamique. Ibn Kathir est l’un des savants de l’islam sunnite les plus renommés ; son ouvrage d’historiographie de l’islam, Le Commencement et la Fin fait toujours autorité. Ce livre regorge d’histoires de musulmans, à commencer par Mahomet, qui commettent toutes les sortes d’atrocités que nous voyons l’Etat Islamique, et les autres mouvements islamiques commettre également.

___Le Docteur Khalid al-Montaser, intellectuel engagé, avait déjà révélé précédemment qu’Al Azhar appelait à l’hostilité envers les non musulmans, voire même à leur meurtre : voici ce qu’écrivait al-Montaser, perplexe :

Comment comprendre, alors même que nous voyons les terroristes meurtriers s’appuyer sur des textes et des interprétations commandant le takfir [condamnation d’autres musulmans pour apostasie], le meurtre, les massacres et les décapitations, que le magazine d’Al Azhar offre gracieusement à ses lecteurs un livre où chaque page, ou plutôt même chaque paragraphe, se termine par le commandement « décapitez tous ceux qui mécroient [tous les non musulmans] ? »

___L’université musulmane a même publié un livret gratuit destiné à montrer que le christianisme est une « religion ratée ».

___De là, il faut se demander si l’Al-Azhar fait la promotion de textes sciemment sélectionnés parmi les plus « radicaux », ou si, forte de son magistère, en tant qu’institution des plus influentes, elle ne fait qu’enseigner le véritable islam.

__________________________
[1] Al-Bidāya wa-n-nihāya (également nommé Tarikh ibn Kathir). Ibn Kathir est un « savant » musulman du 14e siècle.

One thought on “Khalil al-Montaser et Yusuf al-Husayni : Al-Azhar et l’islamisme

  • 14 octobre 2015 at 10 h 50 min
    Permalink

    Il y a pas mal de temps, déjà, que j’ai fait la même remarque que le rédacteur de l’article dans mes notes, alors que nous venions de découvrir l’oeuvre magistrale d’Olaf « Les secrets de l’Islam ». Les soit disant « savants » d’Al Azhar ignorent quasiment TOUT de la véritable histoire de l’Islam et du Coran. « Ils ont des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas, une bouche et ne disent pas (la vérité) ». De surcroît, c’est la surenchère à l’orthodoxie traditionnelle et enfin, les Mollah ont tout simplement la trouille…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *