Inde : interview de Mar George Alencherry, archevêque de l'Eglise syro-malabare

Regardez l’émission du 23 octobre 2011 de « Chemins de la Foi, Chrétiens Orientaux » de Thomas Wallut sur la communauté syro-malabar

et l’interview du 26 octobre sur KTO de Monseigneur George Alencherry

Eglises d’Asie, l’agence d’informations des missions étrangères de Paris a également interviewé

Mar George Alencherry, premier archevêque majeur élu de l’Eglise syro-malabare lors de son passage à Paris début octobre :

________L’Eglise catholique de rite oriental syro-malabare a été fondée au Ier siècle par l’apôtre Thomas qui aborda l’Inde par sa côte sud-ouest, le Malabar.

________Latinisée à partir du XVI ème siècle, elle n’a retrouvé son rite araméen oriental que tout récemment, au début du XX ème siècle. Mais l’étape la plus importante est sans nul doute lorsque Jean Paul II l’a élevée en 1992 au rang d’Eglise archiépiscopale majeure, puis l’a autorisée en 2004 à élire ses propres évêques.

________En 2011, pour la première fois après des siècles de nomination par Rome, c’est un synode syro-malabar qui a élu son responsable.
Mar George Alencherry fait état de la situation des Eglises en Inde :

Au tout début, lorsque nous avons retrouvé notre rite oriental, nous n’avions juridiction que sur une partie du Kerala, région d’origine de notre communauté. Puis, après de longues années de revendications auprès du Saint-Siège, nous avons obtenu l’ensemble du Kerala, et ensuite quelques territoires dans les Etats voisins, au Karnataka et au Tamil Nadu. C’est ce que l’on appelle « le territoire propre », celui sur lequel nous avons juridiction, et qui recouvre aujourd’hui 18 diocèses. En tout, l’Eglise syro-malabare compte à l’heure actuelle 28 diocèses (éparchies) dans toute l’Inde, plus un diocèse à Chicago, aux Etats-Unis.

Sa devise épiscopale : « Au service du dialogue de la vérité et de l’amour »

Retrouvez ici l’interview intégrale. Egalement, les Missions Etrangères de Paris présentent l’Eglise catholique d’Inde dans une vidéo (4 mn).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *