Le "Style Oral" de Marcel Jousse


Études de psychologie linguistique. Le style oral rythmique et mnémotechnique chez les verbomoteurs (1925)

L’ouvrage majeur de Marcel Jousse est disponible en intégralité en ligne.

La Psychologie expérimentale commence à prendre contact avec l’Ethnographie, la Linguistique et la Phonétique expérimentale. Dans des réunions de techniciens, comme celles de la Société de Philosophie, MM. Brunot, Delacroix, G. Dumas, Pierre Janet, Lévy-Bruhl, Mauss, Meillet, Pernot, Piéron, Vendryes échangent leurs idées sur un même sujet. Des travaux de synthèse, comme le Cours magistral sur le Langage et la Pensée, professé ces deux dernières années en Sorbonne, rapprochent les conclusions de ces spécialistes. Le temps semble venu de chercher à envisager certains problèmes complexes sous un jour moins réduit.
Laplace a dit : « Les découvertes consistent en des rapprochements d’idées susceptibles de se joindre et qui étaient isolées jusqu’alors. »
Le présent fascicule rapprochera simplement des textes de spécialistes, mais en se permettant d’y introduire, entre crochets [ ], une terminologie unique, indispensable à la clarté de l’ensemble, sans pourtant trahir la pensée des auteurs. Ces citations voudraient être comme l’esquisse, aussi impersonnelle que possible, des études de Psychologie expérimentale et ethnique que nous poursuivons depuis dix-huit ans. Nos recherches ont porté sur la Mémoire verbo-motrice rythmique, sur ce que notre Professeur au Collège de France, M. le Dr Pierre Janet, appellerait la Psychologie de la Récitation.
Il va de soi que ce rudimentaire classement de faits n’a aucune visée métaphy-sique. Contents de fournir aux philosophes et aux psychologues des matériaux qu’ils pourront utiliser de diverses manières sur le terrain spéculatif, nous nous sommes bornés à faire un essai de synthèse des données positives d’expérience sur le Style oral, et des interprétations d’ordre exclusivement scientifique qu’en ont proposées les spécialistes en Linguistique et les maîtres en Psychologie et en Phonétique expérimentales. Nous laissons aux philosophes le soin, d’interpréter les faits que nous leur livrons et d’en tirer parti dans l’étude de la mémoire et surtout des rapports du langage avec la pensée abstraite pure. Et tout de même nous laissons aux savants dont nous invoquerons le témoignage, les vues philosophiques purement phénoménistes ou évolutionnistes qu’ils pourraient entretenir par devers eux et que nous ne saurions évidemment faire nôtres. Nous avons délibérément exclu de notre perspective toute étude ou conclusion, métaphysique et critique, qui dépasserait le domaine des faits et celui des applications à la Psychologie linguistique. Nous osons espérer que le lecteur ne nous fera pas un reproche de ne pas trouver dans cette étude ce que nous n’avons pas voulu y mettre.

Nous avons cru bon de faire paraître, avant l’ouvrage définitif, un conspectus général de notre méthode psycho-physiologique. Les maîtres, dont nous venons de citer les noms et à qui nous devons tant, pourront. ainsi nous aider de leurs lumières et de leurs conseils, avec plus de précision encore, dans les diverses techniques où nous avons à leur emprunter des faits et des lois. La Science s’est faite, de nos jours, tellement complexe que, pour y pousser une pointe sur une zone neuve, il nous faut ce qu’il nous a fallu sur les champs de bataille modernes : la liaison des armes.

Ouvrage disponible en intégralité à cette adresse : http://classiques.uqac.ca/classiques/jousse_marcel/Style_oral_verbo_moteurs/style_oral.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *