Ethiopie: massacre à Axoum, la ville de l’Arche ?

Des nouvelles alarmantes d’Éthiopie

Plusieurs églises auraient été attaquées, notamment, à Axoum, l’ancienne capitale de l’Ethiopie, l’église de Maryam Tsiyon où se trouverait l’Arche que les Juifs d’Egypte auraient emmenée depuis le temple d’Eléphantine vers le sud, vers 400 avant notre ère.

Pour lutter contre le FLPT (Front de libération du peuple du Tigré), le gouvernement d’Adis Abeeba aurait permis à l’armée érythréennes de pénétrer dans la région du Tigré. Selon une source anonyme, citée par Regina Lynch, responsable des projets de l’AED, c’est l’entrée en Éthiopie d’Érythréens qui a provoqué les massacres de ces trois derniers mois.

« Les faits précis sont difficiles à lister, car la communication est précaire. La région du Tigré est totalement isolée du reste du monde depuis près de trois semaines. Pas d’Internet, pas de téléphone. Mais les nouvelles qui nous arrivent des quelques personnes qui ont pu visiter la région sont terribles », déclare Regina Lynch.

« Des centaines de citoyens sont en train d’être assassinés dans le cadre des conflits de la région du Tigré. Personne ne connaît avec certitude le nombre de morts, mais il nous a été dit qu’il y avait des prêtres et des responsables ecclésiastiques parmi eux. Des magasins, des écoles, des églises et des couvents ont été détruits et cambriolés. Des milliers de personnes ont fui leurs foyers. Beaucoup ont traversé la frontière avec le Soudan, mais d’autres ont cherché refuge dans des régions reculées, dans les montagnes, sans eau ni accès à la nourriture », confirme Regina Lynch.

La région du Tigré, dont la capitale est Mekele, est la région la plus septentrionale de l’Éthiopie. Elle est frontalière de l’Érythrée et du Soudan. La population se compose à 95% de chrétiens, membres de l’Église copte orthodoxe éthiopienne et de l’ethnie tigréenne.

Des nouvelles se sont répandues dans de nombreux médias sur le meurtre possible de 750 personnes lors d’un assaut contre l’église orthodoxe Sainte-Marie de Sion (Maryam Tsiyon) à Axoum en novembre dernier. Regina Lynch ajoute qu’il pourrait y avoir eu un autre massacre avec plus d’une centaine de morts dans l’église Maryam Dengelat en décembre. (source : AED)

Partager cet article

3 thoughts on “Ethiopie: massacre à Axoum, la ville de l’Arche ?

  • 30 janvier 2021 at 6 h 41 min
    Permalink

    L’horreur en marche détruit méthodiquement les réduits chrétiens.

    Reply
  • 31 janvier 2021 at 1 h 05 min
    Permalink

    Effacement de l’Histoire.
    Effacement du Judaïsme.
    Effacement du Christianisme.
    Effacement de la Vérité.
    Place au mensonge !
    Vous en connaissez le prince.
    Voici son heure.

    Reply
  • 2 février 2021 at 22 h 10 min
    Permalink

    Les médias menteurs, manipulateurs, qui biaisent et tronquent en permanence, ne font certes pas de la publicité à ce fait majeur : la communauté la plus persécutée dans le monde, ce sont les chrétiens.

    On ne parle jamais des agressions et persécutions antichrétiennes, on ne les cite pas, on ne les caractérise pas. Les chrétiens doivent faire connaître ces réalités, prier et agir tous les jours contre.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.