Emmanuel III Delly à propos de l’Evangile en araméen

Lettre du Patriarche Emmanuel III Delly des Chaldéens
à propos de la vie de la mission chaldéenne en France et des travaux de Pierre Perrier

reproduite dans La Nef n° 169 mars 2006, p.31

____Il nous est particulièrement cher que vous éditiez un dossier sur les travaux qui ont été initiés il y a plus de vingt-cinq ans par notre ancien exarque à Paris, Mgr Francis Alichoran.

____Issu d’une famille de prêtres de l’est de la Turquie actuelle, formé selon la tradition orale la plus ancienne de notre Eglise, il avait été aussi ouvert à la culture française par son séminaire chez les Dominicains de Mossoul : il fut particulièrement actif et apprécié comme curé puis Chorévêque de Dehok de 1954 à 1973, mais l’insistance du cardinal Tisserand, doyen du Sacré Collège et préfet pour les Eglises orientales, bon connaisseur de notre Eglise, a encouragé notre prédécesseur, Mar Paul II Cheiko, à le désigner comme notre exarque résidant à Paris ; il a eu là un rôle très important en permettant l’installation, près de Paris principalement, d’une forte communauté de réfugiés de Turquie fuyant des persécutions continuelles : il voulait qu’elle soit à la fois bien intégrée et sache conserver ses traditions et une foi vivante.

___

_Pour cette communauté et ses enfants et pour les Français désirant mieux connaître le passé glorieux de notre Eglise et sa liturgie, il a décidé d’éditer notre missel araméen accompagné de sa traduction française avec de nombreux compléments historiques et religieux, faite avec Pierre Perrier ; celui-ci a alors réuni autour de lui des Français pour recueillir notre tradition relative au texte canonique évangélique de notre Eglise, et ceci à conduit à débuter un travail plus approfondi sur l’origine de notre Eglise apostolique et de son texte canonique en araméen ; ce travail a été publié en 1986 par Pierre Perrier et il a réuni les compétences, autour de Mgr F. Alichoran, de nombreux évêques et prêtres de notre Eglise d’Irak, d’Iran (avec en particulier Mgr Isaye, archevêque de Téhéran) et de la diaspora.

____Les travaux montrèrent ensuite que nos traditions sur ce texte canonique étaient bien fondées et permettaient de le faire remonter aux premières communautés fondées par les apôtres parmi les Hébreux de la diaspora mésopotamienne ; notre Eglise de l’Orient a reçu la prédication des apôtres Thomas et Barthélemy au nord et Jude Thaddée au sud parmi les Hébreux installés en Orient après les déportations d’Israël en Assyrie, et de Juda en Babylonie. Puis elle a été fondée et organisée par leurs successeurs Addaï et Mari; elle s’affirme ainsi valablement comme le témoin principal de la transmission en Orient de la tradition des judéo-chrétiens de l’Eglise-Mère de Jérusalem avant même la refondation de la religion juive par leurs frères refusant Jésus dans la diaspora babylonienne, après la ruine du Temple et l’écrasement des Hébreux de Palestine.

____Mgr Andreas Abouna, notre meilleur connaisseur de la langue de la Peshitto, rappelle souvent la saveur originale de ce texte indépendante des traductions grecques ultérieures : un texte admirable su par cœur par nos prêtres et nos fidèles et qui est la source vivante de la théologie et de la spiritualité de l’Eglise de l’Orient.

____Il est important que les lecteurs de ce dossier n’oublient pas aussi le dur présent que vit notre Eglise en Irak et qui lui interdit de figurer à sa vraie place dans le groupe des anciennes Eglises apostoliques ; que vos lecteurs prient pour qu’elle puisse témoigner ouvertement également par ses communautés d’Iran, de Turquie, de Syrie, du Liban et de la diaspora de sa foi, et continuer à être ainsi un levain précieux pour les pays de l’Orient comme elle le fut pendant près de deux mille ans.

Mgr Emmanuel III Delly

Partager cet article

One thought on “Emmanuel III Delly à propos de l’Evangile en araméen

  • 16 décembre 2011 at 18 h 11 min
    Permalink

    La situation en Irak est connue de tous (enfin pas trop les americains) mais c’ets vrai que la liberté d’expression n’ets pas le fort mais je ne désespére pas car ya tellement a apprendre
    PS c’est vrai qu’il faut pas oublier de faire des prières meric à ts
    bon courage
    Samir Loussif

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.