Egypte : le culte chrétien « pire que l’assassinat ou le bain de sang »

Le terrible attentat à la bombe qui a fait 25 morts et de nombreux blessés dans l’église jouxtant la Cathédrale copte du Caire le 11 décembre 2016, explique Raymond Ibrahim, se conçoit parfaitement par la rhétorique (« d’amour ») prêchée par les imams et cheiks égyptiens. Nous employons le mot « amour » puisque les amis des Frères Musulmans et des terroristes en Syrie qui nous servent de gouvernants veulent qu’on dise que « l’islam est une religion d’amour ». Ainsi que ceux qui nous servent d’autorités chrétiennes – catholiques ou protestantes. À quelques exceptions près qui n’aiment pas la novlangue.

Voici l’article (tiré de Coptic Solidarity International) :

Le culte chrétien est « pire que l’assassinat ou le bain de sang »

Pour avoir une idée de la raison pour laquelle les chrétiens coptes d’Egypte et leurs églises sont constamment attaqués – la dernière fois le dimanche dernier 11 décembre, quand une bombe a explosé dans une église du Caire, tuant au moins 25 chrétiens –, il suffit d’écouter les paroles et les enseignements de certains prédicateurs musulmans égyptiens.

Prenez le Dr. Ahmed al-Naqib, par exemple (voir photo). Il a étudié aux meilleures madrassas [écoles] islamiques, y compris à l’université Al Azhar ; il est l’auteur de nombreux livres de doctrine, a reçu des récompenses et des décorations pour ses réalisations académiques, et apparaît régulièrement à la télévision. Dans une vidéo, on le voit discuter à propos d’une précédente attaque d’une église en Egypte par une foule de musulmans, ce que les médias et le gouvernement dénoncent toujours comme fitna, un mot arabe qui signifie tentation ou discorde et que l’islam commande aux musulmans d’éviter.

Citant des textes islamiques vénérés, y compris le Coran, al-Naqib a expliqué que la manifestation ouverte du shirk [ou associationnisme] – le plus grand péché selon l’islam, associant quelqu’un d’autre à Dieu, que le Coran accuse les chrétiens de faire sous le terme de Trinité – « est la pire forme de fitna, pire que l’assassinat et le bain de sang ». En d’autres termes, et comme il l’a clairement indiqué dans le reste de la vidéo, la fitna (ou discorde), ce n’est pas lorsque les musulmans attaquent les églises chrétiennes – loin de là – mais bien quand les chrétiens sont autorisés à faire étalage de leur shirk (ou blasphèmes) dans des églises proches des musulmans. Lutter contre cela – même au prix du « meurtre et du bain de sang » est ce qui importe.

Il y a aussi le Dr. Yasser Burhami, le visage du mouvement salafiste d’Egypte, qui est aussi accrédité et prolifique qu’al-Naqib : dans un enregistrement, il dit que, bien qu’un homme musulman soit autorisé à épouser des femmes chrétiennes ou juives, il doit s’assurer qu’il les déteste toujours dans son cœur – et qu’il leur montre toujours qu’il les hait parce qu’elles sont des infidèles ; sinon, il risque de s’éloigner de l’islam. En ce qui concerne les églises, le cheikh a publié une fois une fatwa interdisant aux chauffeurs de taxi et d’autobus musulmans de transporter des prêtres chrétiens dans leurs églises, ce qu’il a décrit comme « plus interdit que d’emmener quelqu’un dans un bar à alcool ».

Cette comparaison n’est pas propre à Burhami, bien sûr ; elle renvoie plutôt à certains parmi les théologiens les plus vénérés de l’islam, y compris Ibn Taymiyya et Ibn Qayyim. Ils ont enseigné que « construire des églises est pire que construire des bars et maison closes, car elles symbolisent l’infidélité, alors que les autres [les bars et les maisons closes] représentent l’immoralité ».

On peut continuer encore et encore avec des exemples de clercs musulmans prêchant – avec une totale impunité – contre les chrétiens et leurs églises en Egypte. On ne saurait être plus clair : tant que où le gouvernement égyptien ne retirera pas les cheikhs « radicaux » et leurs enseignements des mosquées, des écoles, des stations de télévision et de toutes les autres positions d’influence, la radicalisation des musulmans se poursuivra, les églises continueront d’être visées par des attentats à la bombe, et les chrétiens continueront d’être tués.

One thought on “Egypte : le culte chrétien « pire que l’assassinat ou le bain de sang »

  • 29 décembre 2016 at 16 h 50 min
    Permalink

    cela se trouve aussi chez Tacite, et Néron comme Mahomet au Moyen Age fut considéré comme un antéchrist C’est un point commun….

    « Mais ni les ressources humaines, ni les libéralités de l’empereur ou les cérémonies expiatoires ne faisaient diminuer la rumeur infamante : on croyait encore que l’incendie avait été commandé. Aussi pour couper court à ces rumeurs, Néron se trouva des coupables et il infligea des châtiments raffinés à des gens que leurs scandales rendaient odieux et que la masse appelait Chrétiens. Ce nom leur vient de Christ que le procureur Pontius Pilatus avait fait supplicier sous le règne de Tibère. Contenue pour un temps, cette superstition pernicieuse perçait à nouveau, non seulement en Judée, où ce mal avait pris naissance, mais à Rome même où tout ce qu’il y a partout d’affreux et de honteux afflue et trouve des gens pour l’accueillir. Donc on prit d’abord à partie les gens qui se manifestaient ; ensuite, sur leurs indications, une foule immense fut trouvée coupable moins du crime d’incendie que de haine contre le genre humain. Et tandis qu’on les faisait périr, on se fit un jeu de les couvrir de peaux de bêtes et de les faire mordre à mort par des chiens ou bien de les mettre en croix et à la tombée du jour de les brûler en les faisant servir de torches. Néron avait offert ses jardins pour ce spectacle et il donnait des jeux de cirque, se mêlant au peuple en habit de cocher ou debout sur son char. Dès lors, bien que ces gens fussent coupables et dignes des dernières rigueurs, on les prenait en pitié car on se disait que ce n’était pas en raison de l’intérêt public, mais pour la cruauté d’un homme qu’ils étaient massacrés. » Ludovic Wankenne Néron et la persécution des Chrétiens d’après Tacite, Annales, XV, 44. http://bcs.fltr.ucl.ac.be/FE/02/TacitWank.html

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *