Colliers évangéliques : la source

On appelle colliers évangéliques, les textes des évangiles récités selon leur agencement oral. Les travaux de Pierre Perrier ont tenté de rechercher la source des tous premiers colliers des apôtres, c’est à dire, les tous premiers enseignements donnés par les apôtres. Ils sont au nombre de 5. Le premier concerne Jean-Baptiste, le second concerne les miracles de Jésus, le troisième parle du « pain de vie », le quatrième rassemble la Passion, et le cinquième parle de la Résurrection. On emploi le terme araméen « Karozoutha » qui veut dire « proclamation qui se tient ensemble. » A la différence du mot grec kérygme qui ne veut dire que « proclamation courte », la Karouzoutha indique un enseignement composé, structuré, suivi.

Afin que chacun puisse se faire une idée du fonctionnement d’une telle récitation, voici les références des textes de cette Karozoutha-Source :

Karozoutha-source (ou K0, K-zéro)

•  Collier de Jean-baptiste et des vocations

Mc1,4-6     Jn1,19-23
Mc1,7-8     Jn1,24-28
Mc1,9-11    Jn1,29-34
Mc1,12-13   Jn1,35-42
Mc1,14-20   Jn1,43-51

•  Collier des miracles

Jn2,1-12a
Mc1,21-29    Jn2,12b
Mc1,30-39    Jn4,45-54
Mc2,1-12     Jn5,1-9
Mc 8,22-26   Jn9,1-7
Mc 5,21b-24 ;35-43 Jn11,1-6 ;17 ;38-44

•  Collier du Pain de Vie

Mc6,29       Jn6,1-10
Mc6,40-44  Jn6,14-18
Mc6,48-52  Jn6,22-35 ;45-59
Mc7,5-16    Jn12,12-15 ;20-32
Mc14,12-18 Jn13,2-5 ;12-17 ;19-20
Mc14,22-25 Jn13,31-32 ;34-35

•  Collier de la Passion

Mc14,32-42     Jn18,2-8 ;12-13
Lc22,66-71     Jn18,2-8 ;12-13
Lc23,2-4 ;13-14 ;21-22   Jn18,28-33 ;19,1-7 ;15b
Lc23,38          Jn19,23-27
Mc15,33-38     Jn19,31-37 Lc23,50-56

•  Collier de la Résurrection

Mc16,1-3      Jn20,1-2
Mc16,4-8      Jn20,3-10
Mc16,9        Jn20,11-18
Mc16,14b     Jn20,19-23
Mc16,15-16  Jn20,24-29
Mc16,19

Des explications détaillées sont à trouver dans l’ouvrage « Les Colliers Evangéliques » ou encore « La transmission des Evangiles« .

2 thoughts on “Colliers évangéliques : la source

  • 14 juillet 2019 at 21 h 54 min
    Permalink

    J’ai acheté les 3 livres de Pierre Perrier dont un le 2e tome « les colliers évangéliques »qui a en couverture L’icone La Nicopéjà de San Marco de Venise. Sur cette icône la Ste Vierge porte réellement des colliers. Je voudrais savoir si les apôtres pouvaient avoir en vrai des colliers pour aider à la mémorisation comme nous on a des chapelets, ou si pour l’auteur c’est une manière de dire comme nous on dirait des chapelets d’oignons

    Reply
    • 25 juillet 2019 at 19 h 20 min
      Permalink

      Ce n’est pas une manière de dire. Au reste, on le voit dans d’autres cultures orales.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *