Béatification d’un évêque syriaque-catholique martyr de 1915

Mgr Melki

Un siècle jour pour jour après avoir été tué en haine de la foi lors du génocide de 1915, Mgr Flavien Michel Melki, évêque syriaque-catholique, a été béatifié au Liban le 29 août 2015,.

Prêtre, Mgr Melki a vu son église saccagée et brûlée durant les massacres de 1895, et sa mère assassinée. Il est alors nommé évêque de Mardin et Gazarta, l’actuelle Cizre dans le sud-est de la Turquie.
En 1915, lors du génocide des Arméniens, des Assyro-chaldéens, des Grecs et autres chrétiens à l’initiative des autorités ottomanes, il est arrêté le 28 août aux côtés de l’évêque chaldéen Jacques Abraham, et les deux religieux sont exhortés à se convertir à l’islam. Ils refusent : Mgr Abraham est tué d’un coup de fusil tandis que Mgr Melki est frappé jusqu’à ce qu’il perde connaissance, avant d’être décapité. Durant son emprisonnement, il avait refusé de se convertir à l’islam et encourageait ses co-détenus à résister spirituellement. Son corps jeté dans le fleuve Tigre.

Un capucin apparenté, Léonard Melki, mérite tout autant d’être béatifié. Sa vie est un témoignage sur les événements antérieurs au christianicide de 1915, où il disparut également, et sur celui-ci. Le site qui lui est consacré, http://www.leonardmelki.org/site, est un vrai cours d’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *