97ème commémoration du génocide arménien

Paris, dimanche 22 avril 2012, Parvis de Notre Dame de Paris, de 10h à 20h

——–Le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme] mènera sa 8ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation. Cette action organisée dans le cadre de la commémoration du 97ème anniversaire du génocide arménien de 1915, se tient en même temps que le premier tour des élections présidentielles, dans le contexte particulier des débats houleux récemment consacrés à la loi de pénalisation de la négation du génocide arménien. Plus que jamais, il paraît crucial d’expliquer sa nécessité. Une urne sera disposée sur le Parvis pour inciter le public à voter symboliquement sur ce sujet sensible.

——–Une Messe de Commémoration en hommage aux victimes du génocide arménien de 1915 sera célébrée en la Cathédrale Notre-Dame de Paris le dimanche 22 avril 2012 à 16h00. (contact@collectifvan.org,)

——–L‘exposition en plein air met en scène les minorités de Turquie sur huit stèles géantes pour huit visages d’hommes, de femmes et d’enfants (turc, arménien, assyro-chaldéen-syriaque, kurde, etc.). L’une des stèles sera consacrée à la figure emblématique de l’éditeur turc Ragip Zarakolu, (libéré il y a quelques jours…) qui a été incarcéré dans une prison de haute sécurité depuis le 1er novembre 2011, comme des milliers d’opposants politiques en Turquie, essentiellement kurdes, frappés par des arrestations arbitraires. Une neuvième stèle rendra hommage au journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos, assassiné il y a 5 ans, le 19 janvier 2007 à Istanbul.
——–Le travail du Collectif VAN associera, comme à l’accoutumée, les peuples juif, tutsi, arménien, darfouri, victimes de génocides passés ou en cours. Au recto des stèles, les peintures originales de Dibasar, Laurent Nissou, Marc Aram, Vatché Démirdjian, artistes-peintres de l’APAF [Artistes Plasticiens Arméniens de France] seront dédiées aux Arméniens, Juifs, Tutsi et Darfouris, victimes de génocides passés ou en cours. Au centre de l’installation scénographique, une machine à bulles laissera s’échapper des pensées en leur hommage… Le public pourra assister à un « happening pictural » : l’artiste peintre urbain Artof Popof, auteur de la fresque murale récemment inaugurée dans le 20e arrondissement de Paris et dédiée au résistant Missak Manouchian, ainsi que les artistes plasticiens SOON et Vatché, qui mettent régulièrement leur talent graphique au service des actions du Collectif VAN, exploreront en direct les territoires inconnus d’une création collective sur le thème de la mémoire des génocides et de leur négation. Une vingtaine d’associations sont partenaires de cet évènement annuel, parmi lesquelles L’Arche [Le mensuel du judaïsme français], le Centre Simon Wiesenthal, le Collectif Urgence Darfour, la Communauté Rwandaise de France [CRF], le CPCR [Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda], Ibuka France, l’IHD [?nsan Haklar? Derne?i, Association des droits de l’Homme de Turquie], l’Institut Kurde de Paris, The Institute on the Holocaust and Genocide [Jérusalem], la Licra, Mémorial 98, SOS Racisme, l’UEJF, etc. Certaines d’entre elles tiendront également un stand aux côtés de celui du Collectif VAN.

——–Le Collectif VAN organise aussi une 23 avril : « Veillée du génocide arménien.. Je résiste! » à Paris le 23 avril à partir de 18h – Place du Panthéon –

Bruxelles, mardi 24 avril 2012

——–10h : Messe suivie d’un Requiem en l’église arménienne à Ixelles, rue Kindermans, 1A. Vers 12 h : Cérémonie au Mémorial à Ixelles, place Michaux (parc Tenbosch)
——–Rassemblement et marche : à partir de 14h : RASSEMBLEMENT DEVANT L’AMBASSADE DE TURQUIE (rue Montoyer), MARCHE JUSQU’AU CONSEIL EUROPEEN (rond-point Schuman)
——-Cette manifestation a pour objectif de:
——-– Demander la reconnaissance formelle du génocide des Arméniens par la Turquie, qui 96 ans après les faits, continue à nier ses crimes;
——-– Combattre le négationnisme de l’Etat turc qui se propage aujourd’hui en Europe;
——-– Demander l’adoption de la loi en Belgique qui punit également le négationnisme des génocides arménien et tutsi.
_______Organisée par : le Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA), l’Association des Arméniens Démocrates de Belgique (AADB), le Parti Socialiste Arménien (F.R.A. Dachnaktsoutioun). Contact : Le Comité des Arméniens de Belgique ,Chaussée de Bruxelles, 281-283, 1190 Bruxelles Fax : 02/372 05 82 – mahmourian@armencom.be

Commémoration à Istanbul le 24 avril

________Deux organisations non gouvernementales organisent une série de manifestations pour commémorer la déportation forcée des Arméniens par l’Empire ottoman en 1915, et pour dénoncer le racisme, dans le cadre du 97ème anniversaire de commémoration du génocide. La manifestation principale aura lieu place Taksim à Istanbul. Les deux ONG ont organisé des manifestations simultanées à Istanbul, Ankara et Izmir, ainsi que dans d’autres régions de Turquie, qui auront lieu après le 24 avril.
——–« Nous résumons le raisonnement derrière ces activités par une seule phrase : la reconnaissance du génocide arménien représente l’accomplissement d’une responsabilité éthique, légale, politique et sociale, » a récemment Madame Ayse Günaysu, membre de l’Association de Droits de l’homme (IHD), au Daily News Hürriyet. « Le mensonge ne peut en aucune circonstance prévaloir indéfiniment si nous sommes enclins à voir la vérité La reconnaissance de cette douleur mènera à la démocratisation réelle en Turquie. Le racisme et la haine perdront leur raison et nous nous approcherons plus des normes de la vie, » « , a-t-elle ajouté.
——–Madame Günaysu a aussi attiré l’attention sur la mort de Sevag Sahin Balikçi, un citoyen turc d’origine arménienne qui a été prétendument tué par une balle perdue le 24 avril 2011, en exécutant son service militaire.

Source : INFO-TÜRK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *