Session d’été 2008 : ce que nous avons vécu

Première session de formation d’EEChO : « le christianisme des origines »

L’association EEChO a organisé à Champigny-sur-Veude, du 21 au 26 juillet dernier, une session de formation sur « le christianisme des apôtres », afin de permettre de redécouvrir l’oralité des Evangiles et d’initier les participants à l’araméen. Cette session aura marqué autant les participants que les organisateurs. En effet, le lieu (gîte à la campagne dans lequel nous étions autonomes), et la logistique mise en place (présence de jeunes qui préparaient les repas) étaient propices au recueillement et à l’étude. Le beau temps a favorisé les déjeuners sur la terrasse ce qui a été apprécié. Chaque jour nous avions la possibilité de célébrer la messe dans l’église du village où venaient nous rejoindre quelques paroissiens heureux d’avoir des messes en semaine.

Les différents intervenants ont su nous immerger avec talent et passion dans l’étude. Le père Frédéric Guigain, prêtre maronite nous offrit une plongée dans l’univers araméen des évangiles et les uns et les autres purent comprendre grâce à ses exposés très vivants, les rudiments de l’oralité. Nous avons surtout tenté d’apprendre le Notre Père en araméen, cela nous a servi pour la célébration selon le rite syriaque maronite du jeudi matin, presqu’entièrement en araméen !

Anne Perrier, par son travail de récitation et de mime des textes de la miséricorde chez Luc fut celle qui nous aura permis de ne pas rester à une approche conceptuelle du texte, mais à véritablement se laisser toucher par la miséricorde vivante du Seigneur. Pierre Perrier nous fit part des dernières découvertes qu’il a faite concernant le voyage de Thomas en Chine (voir article), et clôtura la semaine par un cours proprement renversant sur toutes les dernières découvertes concernant les trajets d’évangélisation de chacun des douze apôtres (ainsi que Paul et Marc). Le père Gallez nous permis d’appréhender l’évolution des dérives de la foi chrétienne, jusqu’à l’apparition de l’Islam. Cette mise en perspective de l’histoire humaine face à la révélation du salut apporté par Jésus-Christ est essentielle pour aborder la nouvelle évangélisation en se préservant des dérives idéologiques destructrices et en aidant à en sortir.

Anne Perrier récite
Anne Perrier récitant la Miséricorde sur le parvis de l’église de Champigny – été 2008

L’échange et la découverte ne se sont pas arrêtés là, car chaque participant pu contribuer d’une manière ou d’une autre à l’enrichissement mutuel, soit par des courts exposés, soit par des discussions à table ou autour d’un café : dialogue avec l’Islam, connaissance des Eglises d’Orient, apport de la philosophie, apprentissage de récitatifs, éclairages exégétiques…

Nous gardons tous un sentiment profond de joie et de gratitude d’avoir pu vivre une telle session. En effet, ce ne fut pas simplement un temps d’étude, mais également un temps fort spirituellement pour chacun, ainsi qu’une rencontre chaleureuse entre les participants. Nous rendons grâce au Seigneur d’avoir permis cette rencontre et nous nous réjouissons à l’avance de l’organisation de la prochaine session !

S. Landon

Ci-dessous, deux témoignages—.

« Nous vivions le climat des Actes des Apôtres »

– Je garde un vif souvenir de notre rencontre cet été, du climat d’échange amical et spirituel qui nous a animés. Je crois que nous vivions le climat des Actes des Apôtres, la fraîcheur de la première annonce.

Il nous faut du temps pour nous familiariser avec ces approches nouvelles, le repérage des colliers, et l’apprentissage de la Bonne Nouvelle dans nos mémoires atrophiées. J’espère que l’Esprit va souffler, nous maintenir en contact, et nous permettre de vivre et de faire vivre la joie de la rencontre avec Jésus vivant.

Père André Cabes

« Un enseignement riche, rare, faisant écho à celui des premiers temps de l’Eglise »

– Très enrichie ai-je été par tout ce que j’ai pu voir et entendre pendant la session : des frères très engagés dans l’étude et l’annonce de la Parole et un enseignement riche, rare, faisant écho à celui des premiers temps de l’Eglise et aux Eglises orientales que je visite (ici et là-bas) et qui me sont chères.

L’Eglise syromalabare, notamment, fondée par saint Thomas, m’a accueillie (comme un chef d’Etat !) peu de temps après, en août, à Kokkamangalam. Le curé, père Peter, est un ami ayant fait ses études à Paris. Elle a pu avoir un petit écho de la session.
Je ressens maintenant la nécessité impérieuse de travailler ! pour davantage comprendre, connaître et transmettre.

Isabelle de Raynal

Pour les informations concernant la session 2009, cliquez ici.

L’association EEChO a organisé cet été une session de formation sur « le christianisme des apôtres ».

La première partie à Nueil-sous-Faye (du 16 au 20 juillet) était réservée aux chercheurs.

La seconde partie à Champigny-sur-Veude (du 21 au 26 juillet) était ouverte à toutes les personnes intéressées.

Des vidéos ont été réalisées pendant cette session. Certaines seront disponibles sur notre espace vidéo, d’autres pourront également être commandées en format DVD.

Pour tout contact : contact@eecho.fr

Détails à lire ici :

Présentation générale de la session 2008

Présentation détaillée par Pierre Perrier

Vidéo

Information sur la session 2009 en préparation, cliquez ici.

Partager cet article

5 thoughts on “Session d’été 2008 : ce que nous avons vécu

  • 21 novembre 2008 at 13 h 28 min
    Permalink

    Bonjour et merci pour ces témoignages! Je serais très heureux de pouvoir un jour participer à une session de l’association. Est-il prévu d’en organiser d’autres?

    Reply
  • Pingback: Association EEChO » Blog Archive » Session d’été 2009 : inscrivez vous !

  • Pingback: Retour sur la session d’été – Troussures 2009 | Association EEChO

  • 23 avril 2010 at 16 h 43 min
    Permalink

    Bonjour !
    j’aime beaucoup l e travail sur l’oralité et j’aimerais recevoir une mélodie (le plus possible sémite, chaldéenne) pour pouvoir réciter le filet de saint jean par coeur. J’imagine que ce n’est pas une sinecure !
    Est-il possible de recevoir des pistes qui pourraient m’aider, s’il-vous plaît ? Merci tellement et en union de prière.

    Reply
  • 10 mai 2010 at 14 h 02 min
    Permalink

    Bonjour,

    Je ne peux que vous invitez à venir découvrir ce qu’est la transmission orale. Etes vous déjà en lien avec des membres de l’association Jousse ou Parole et Geste ou encore de l’Institut Européen de Mimopédagogie
    (Yves Beaupérin).

    Avant de voir grand, il faut commencer par peu ! Apprenez d’abord quelques psaumes, quelques extraits des évangiles assez court avant de vous lancer dans le filet de Jean. Le filet de Jean nécessite un apprentissage sur des années et est traditionnellement réservé à des moines (religieux, religieuses). Son élaboration est extrêmement
    sophistiquée (ainsi que l’Apocalypse qui lui répond).

    Je vous invite à apprendre d’abord quelques récitatifs de Marcel Jousse.

    Et surtout, si vous le pouvez, venez participer à notre session d’été du 18 au 24 juillet à Troussures (près de Beauvais), où vous pourrez découvrir lors des cours et des ateliers comment se passer l’apprentissage de la parole de Dieu oralement.

    http://eecho.fr/?p=734

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.