Traces de la maison des apôtres Pierre et André à Bethsaïde

En 2017, nous faisions état des fouilles situant l’ancienne ville de Bethsaïde à l’endroit appelé Al-Araj aujourd’hui, sur le bord nord de la mer de Galilée – voir www.eecho.fr/bethsaida-village-de-pierre-andre-et-philippe.
Bethsaïda est la ville des apôtres Pierre, André et Philippe (Jn 1, 44). Or, voici deux ans que des archéologues fouillaient un site qui s’est avéré être une ancienne église byzantine; elle serait érigée sur l’emplacement de la demeure des deux disciples du Christ, au milieu d’un village avec « poteries, monnaies et de la vaisselle en pierre dure, caractéristique des maisons juives du 1er siècle ».

L’édifice correspond à la description que l’archevêque saint Willibald (700 –787) en fit lors de son voyage à Bethsaïde en 725 : à cette époque, il notait qu’une église avait été construite à l’endroit où vivaient Pierre et André. « Entre Capharnaüm et Kursi, il n’y a qu’un seul endroit que ce visiteur du 8e siècle décrit comme une église », précise Mordechai Aviam, directeur des fouilles archéologiques, « et c’est ici ».

« La structure est celle d’une église, les dates [de construction] datent de l’époque byzantine, les mosaïques sur le sol sont typiques » de cette période, ajoute-t-il, confirmant le témoignage du premier évêque d’Eichstätt.

Pour le professeur américain Steven Notley, associé aux fouilles d’El Araj, il est nécessaire de poursuivre les investigations avant d’établir avec certitude que ce lieu est bien la Bethsaïde du Nouveau Testament. « Trouver une inscription (…) qui dise en l’honneur de qui l’église a été construite » serait un bon moyen d’y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *